Forez Académie : « Plus stériles qu'onze eunuques »

Pros | Publié le par Paul | 41 commentaires
Fidèle parmi les fidèles, fan de beau jeu et de grands attaquants Norvégiens, Roland Gromerdier vous livre toutes les semaines des analyses sans filtres sur les prestations des joueurs de l'Asse. Une interprétation décalée de la rencontre à découvrir où re-découvrir. 

Extraits : Sainté avançait donc pour mettre fin à cette série de 40 ans sans victoire à Marseille (entrecoupée de saisons à l'étage inférieur pour les deux équipes). Vu la tronche des mâches précédents, on savait bien qu'on était repartis pour un tour, et c'est ce qui s'est passé. Quatre points en autant de rencontres, les Verts voient la trêve arriver à point nommé, les têtes doivent être remises à l'endroit chez certains.

Paradoxalement, les Verts ont plus convaincu sur une défaite que sur la victoire poussive à Dijon. Enfin, convaincus... Disons que la deuxième mi-temps a été de meilleure facture que la première, cette amélioration coïncidant avec le réveil de certains (coucou Yann). Le 3-4-3 a permis de mettre en difficultés Marseille pendant un bon quart d'heure, mais l'inefficacité chronique des attaquants stéphanois a plombé cette entame.


Qui es tu Roland Gromerdier ? 
"Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts."
Article plus récent chevron_right
Ménès : "La trêve va faire du bien aux Verts"
chevron_left Article plus ancien
Aholou victime d’une rechute
keyboard_arrow_down Commentaires (41) keyboard_arrow_down