Fofana dévoile les coulisses de son départ

Anciens Verts | Publié le par Tibo | 10 commentaires

Dans un entretien accordé à Oh My Goal, Wesley Fofana livre les dessous de son départ pour Leicester. Un long épisode qui a été difficile pour le joueur et pour le club. Le jeune défenseur central revient sur ce moment sans langue de bois. 

"Mon transfert à Leicester il a été compliqué pour plusieurs choses. Il a été compliqué parce que la mentalité du club à ce moment-là, c'était de se dire que j'avais prolongé, et qu'il voulait me garder. Si une offre était arrivée sur le bureau des dirigeants avant la finale de la Coupe de France contre Paris, qui me révèle aux yeux de tous, même de 20 M€, je pars. Ce match a tout changé. Des dirigeants ont parlé pour dire : "Wesley Fofana ce sera 30M€". On ne leur avait rien demandé de base, mais ils ont parlé. Moi à ce moment-là, je ne pense pas à partir. Ce n'est pas dans ma tête, malgré des échanges avec des dirigeants avec certains clubs, je suis focus sur Saint-Étienne. 

chevron_right À lire aussi
Fofana fait l'éloge de Camara

Il y a ensuite l'épisode Leicester. Lorsqu'ils arrivent, je veux partir. Il y a des offres et je vois qu'à un moment donné ça coince. Je fais le communiqué pour dire que je veux partir à Leicester. Il n'est pas bien pris par Saint-Étienne, par le coach, par les fans. Ça m'a touché, parce que ce n'était pas mon objectif à la base. C'était de dire la vérité, pour que tout le monde sache pourquoi je voulais partir à Leicester tout en ramenant 40M€ à mon club formateur. Personne n'aurait pu prédire ça. Deux ans en arrière, je suis encore en U19. La pensée que j'avais c'est "vous ne pouvez pas refuser 40M€, j'ai fait 20 matchs. Vous ne pouvez surtout pas m'enlever mon rêve d'aller en Premier League." J'ai vraiment forcé pour partir, j'ai beaucoup échangé avec le coach. Si je restais à Saint-Étienne, c'était quoi l'ambiance ? Vous ratez 40M€, ça se trouve l'année prochaine je me blesse, je ne fais pas une bonne saison, tout le monde va s'en mordre les doigts. Je ne veux pas rater le train, je veux partir maintenant. Le coach ne voulait pas, on a eu de longues discussions, tous les jours. Il a fait des conférences de presse, il m'a mis sur le banc. Il y a des entraînements où je ne me suis pas entraîné. Ça a été dur. Un jour à l'entraînement, j'ai tout de suite regretté mon geste et je me suis excusé auprès de mes partenaires. Après 20 minutes d'entraînement, je pète un plomb je tire un ballon en l'air, j'enlève mon chasuble et je pars. On venait d'avoir une discussion avec Claude Puel qui m'avait encore une fois dit non pour partir. Tous les jours, j'allais toquer au bureau de l'entraîneur "coach s'il vous plait, laissez moi partir". Ça a fini par se faire, j'étais super heureux. 


Quand j'ai signé, Claude Puel m'a envoyé un message. Il m'a dit qu'il était très fier de moi, qu'il voulait que je casse tout, même si j'étais parti. Ça m'a fait énormément plaisir. Saint-Étienne restera toujours un club particulier pour moi, mon club de cœur."


10€ sur ZEbet avec le code EVECT10 10€ sur ZEbet avec le code EVECT10

10€ offerts, sans sortir la carte bleue sur ZEbet avec le code EVECT10 !

keyboard_arrow_down Commentaires (10) keyboard_arrow_down