Flash : Quatre groupes de supporters de l'ASSE appellent à un boycott

Stade | Publié le par Joris | 84 commentaires

Quatre groupes de supporters de l'AS Saint-Étienne ont décidé de faire un communiqué commun ce midi. Ils appellent notamment à un boycott des produits dérivés de l'AS Saint-Étienne non pas pour "nuire au bien être financier du club mais bel et bien à celui de ses actionnaires". 

Le communiqué commun des Magic Fans, Green Angels, Indépendantistes Stéphanois et Union des Supporters Stéphanois : 


À Saint-Etienne, Le 28 novembre 2022

Samedi 12 novembre, après une énième humiliation subie par notre équipe synonyme de dernière place de Ligue 2, Geoffroy-Guichard s’est vidé. La colère que nous ressentions tous depuis trois ans s’est transformée en dégoût.

Quarante-huit heures plus tard, Roland Romeyer renouvelait sa confiance à l’ensemble de sa cour à la tête de l’ASSE. Le soir même sortait un communiqué lunaire, parlant d’un « plan d’action » et d’un « mercato hivernal ambitieux », sonnant comme une nouvelle insulte pour le peuple vert. Évidemment, continuons ! Renouvelons notre confiance à ceux qui ont pour unique palmarès de nous avoir faire vivre un cauchemar depuis deux ans, de la L1 au fin fond de la L2 et au bord du dépôt de bilan, avec une gestion en tous points pitoyable.

Jamais notre club n’a semblé être aussi loin de l’AS Saint-Étienne dont nous sommes tombés amoureux.

Le sportif semble être un problème secondaire dans un club qui dispose d’une quinzaine de salariés pour gérer sa communication et son marketing, mais de seulement trois personnes pour son recrutement. Pendant que les Stéphanois s’éloignent de Geoffroy-Guichard, dégoûtés par ce qu’est devenu leur club, l’ASSE travaille son image en apposant son logo sur des festivals technos et autres évènements commerciaux. De cette façon, ils pensent se rapprocher de leurs supporters qui ne réclament pourtant que de la compétence et surtout une équipe de football.
Au lieu d’assumer leurs nombreux échecs, le «triumvirat» à la tête du club préfère multiplier les coups de pression à chaque fois que leur bilan médiocre est pointé du doigt.

Pourtant, eux n’hésitent pas à faire pointer du doigt leurs propres supporters, en envoyant leur avocat répéter à la presse que l’argent des fumigènes aurait pu servir au recrutement. Comment oser dire une telle ineptie, alors que nous cherchons toujours les dizaines de millions rapportés par Saliba, Fofana ou encore Gourna ? C’est ce qu’est leur club aujourd’hui : les actionnaires se gavent de la vente des joyaux de L'Etrat, pendant que les éducateurs qui les ont façonnés se retrouvent à subir un audit par un incompétent qui lui s’est vu offrir un CDI par Roland Romeyer…

Tout ce système a rongé le club de l’intérieur et le précipite désormais de manière inexorable vers un dépôt de bilan. La vente, si tant est qu’elle est réellement été envisagée un jour, n’est plus un sujet et le club semble condamné à mourir avec ses deux fossoyeurs, Roland Romeyer et Bernard Caiazzo.


Nous n’avons plus qu’un seul moyen de pression : toucher à ce qui les intéresse, l’argent. Et puisque leur source principale d’enrichissement n’est ni plus ni moins que notre club, l’ensemble des groupes signataires de ce communiqué appelle au boycott pur et simple des produits dérivés du club. Nous invitions également l’ensemble des partenaires à se demander quelle image d’eux mêmes ils renvoient en se portant complices de cette gestion financière plus que douteuse (Hummel, Smart Good Things, ZeBet, Casino, DesJoyaux, ByMyCar, Crédit Agricole, etc.). L’objectif n’est en aucun cas de nuire au bien être financier du club, mais bel et bien à celui de nos actionnaires !

En plus de l’aspect financier, quoi de plus symbolique que de s’opposer à l’unissions à ce qui sert de vitrine à Roland Romeyer et Bernard Caiazzo. Plus que jamais, le Peuple Vert, seule « force vive » à la hauteur de club, doit être uni et solidaire pour assurer le redressement de l’AS Saint-Étienne et pour dégager ceux qui souillent ce club de jour en jour. Pendant six semaines, la trêve internationale vient interrompre la saison, mais pour nous, un nouveau match commence pour leur faire comprendre que l’avenir du club à court, moyen et long terme se fera sans eux !


Article plus récent chevron_right
D2F : L'OM s'accroche Ă  l'ASSE !
chevron_left Article plus ancien
Domenech amoureux du derby
keyboard_arrow_down Commentaires (84) keyboard_arrow_down