Flash : Mais qu'ils sont grands, ces Verts !

Pros  #OMASSE   | Publié le | 112 commentaires

Vélodrome lunaire, ambiance surréel, Verts au rendez-vous ? Tel était le programme du soir du côté de Marseille où l’OM recevait l’AS Saint-Etienne pour le compte de la première journée de Ligue 1, reportée en août dernier suite à de nombreux cas de COVID-19 dans la cité phocéenne.

Il ne fallait pas être en retard sur son canapé. Ruddy Buquet avait à peine sifflé le coup d’envoi de cette rencontre que l’ASSE se procurait déjà une énorme occasion. Le latéral gauche de substitution, Yvann Maçon, centrait au sol de son mauvais pied, Romain Hamouma passait devant son vis-à-vis et envoyait le ballon dans le petit filet d’un Steve Mandanda surpris (1-0, 5e). Les supporters des Verts n’avaient pas le temps d’exulter qu’Adil Aouchiche était à deux doigts de doubler la mise (6e). Le bonheur, immense, était toutefois entaché par la blessure de Mathieu Debuchy, touché (8e). Jusque-là restés à Paris, où ils ont gagné leur premier « classique » depuis 2011, les hommes d’André Villas-Boas régissaient tant bien que mal par l’intermédiaire par Florian Thauvin, lui aussi trop court (12e). Mais ce n’était qu’un feu de paille côté phocéen et c’est l’ASSE, encore, qui se procurait une grosse occasion. Trouvé dans la surface, Denis Bouanga contrôlait du dos, Steve Mandanda sortait dans ses pieds, le ballon atterrissait sur Adil Aouchiche qui frappait… sur son coéquipier gabonais (16e). En un quart d’heure, Sainté s’était presque procurée plus d’occasions au Vélodrome qu’en cinq années de déplacements. De quoi perturber des Marseillais hallucinants de maladresse en témoignent les interventions dangereuses d‘Hiroki Sakai puis Alvaro Gonzalez sur Romain Hamouma, heureusement toujours debout au retour des vestiaires.

Ça repartait tambours battants au Vel. Bien mieux dans leurs crampons, les coéquipiers de Dimitri Payet frôlaient l’égalisation. Servi par le Réunionnais, Marley Aké envoyait le ballon sur la barre de Jessy Moulin (54e), juste avant que Morgan Sanson ne rate l’immanquable (56e). Les Verts tenaient bon à l’image d’un Yvann Maçon impeccable sur toutes ses interventions. Plus que tenir, ils étaient d’ailleurs proches de creuser l’écart grâce à Denis Bouanga, privé de but par le portier marseillais, après une passe laser de son ami Zaydou Youssouf (71e). La deuxième était la bonne pour le numéro 20 des Verts. Sur une merveille de percée d’Arnaud Nordin, coupable d’avoir brisé un rein à Duje Caleta-Car, Denis Bouanga s’offrait son deuxième but de la saison (2-0, 79e) : surréaliste. Surréaliste aussi ? L'arrêt de Jessy Moulin sur un coup-franc frappé par son ancien coéquipier Dimitri Payet (89e). Surréaliste toujours ? Les Verts qui prenaient trois points au Vélodrome ! Ils sont premiers de Ligue 1 !


OM 0-2 ASSE
Buts : Hamouma (5e), Bouanga (79e)
La compo des Verts : Moulin - Debuchy (puis Moueffek, 8e) - Fofana - Kolodziejczak - Maçon - Camara - Neyou (puis Sissoko, 71e) - Aouchiche (puis Nordin, 45e) - Bouanga - Abi (puis Gourna-Douath, 71e) — Hamouma (puis Youssouf, 69e)

Photo de Denis BouangaPhoto de Romain Hamouma
chevron_right Voir la fiche de Denis Bouanga, Romain Hamouma
Article plus récent chevron_right
Notez les joueurs après #OMASSE
chevron_left Article plus ancien
Flash : La compo officielle avec Abi en pointe
keyboard_arrow_down Commentaires (112) keyboard_arrow_down