Flash : Les supporters s'invitent à la conf'

Pros | Publié le par Paul | 137 commentaires
Les GA92 et les IS se sont invités à la conférence de presse d'avant match ce samedi, ils ont pris la parole devant la presse pour réclamer le retrait des dirigeants dans la gestion du club.

Communiqué : 
Aujourd’hui, l’AS Saint-Étienne est 19e de Ligue 1. Si nous sommes là devant vous, c’est que la situation ne peut plus durer. Joueurs, staff, entraîneur ont été mis devant leurs responsabilités, dès le retour du déplacement à Angers. Il n’appartient maintenant qu’à eux de montrer un minimum de fierté et de révolte face à cette situation. Ils le savent, notre soutien sera indéfectible du moment qu’ils mouillent le maillot vert. 

Mais le mal qui ronge notre club ne se trouve pas sur le terrain ni sur le banc de touche. Il est bien plus profond et dure déjà depuis 15 ans. En quinze années, nous l’accordons, le club a été redressé financièrement. Mais que dire du bilan sportif ? Une maigre coupe qui n’existera bientôt plus, des qualifications européennes illusoires, et de nombreuses humiliations face à l’ennemi juré. Christophe Galtier aura été l’arbre qui cache la forêt. 

Depuis son départ, 4 entraîneurs différents se sont succédés sur notre banc de touche en 2 ans. Désormais deux choses qui séparent l’AS Saint-Étienne des autres clubs français : son palmarès bien sûr, mais aussi son organisation ridicule. Deux actionnaires-présidents, un directoire, un conseil de surveillance et pas de directeur sportif.
Qu’importe le prestige ou l’expérience du staff, de Frédéric Paquet à JL Gasset, le constat est le même. Tous deux sont partis à cause de l’incompétence de deux personnes : Bernard Caiazzo et Roland Romeyer.
Tous se plaignent des mêmes maux : des désaccords permanents, des présidents ne supportant pas qu’on leur fasse de l’ombre et surtout, ne dialoguant même pas entre eux. Il n’est plus possible que les décisions sportives les plus importantes de notre club soient gérées par deux personnes différentes, avec deux visions complètement opposées. 
En ce moment même, le grand cirque médiatique a repris : quand l’un dit blanc à un média, l’autre dit noir au média concurrent. L’AS Saint-Étienne est pris en otage par ces guerres de pouvoir. 
L’un habite à Paris, passant plus de temps sur les plateaux télés qu’à Geoffroy Guichard, l’autre se dit trop fatigué et à bout de souffle pour gérer le club et au final, ni l’un ni l’autre ne tiennent les rênes quand le club s’enfonce.
À chaque fois que leur départ est réclamé, la réponse est la même, si quelqu’un arrive avec des garanties suffisantes, le club sera vendu puis pour quelques millions de droits TV, nos deux actionnaires continuent de s’accrocher au club comme des sangsues. Nous soutenons le fait que l’ASSE ne peut être vendue qu’à un repreneur sérieux, partageant les valeurs du club, mais cela va prendre du temps. Et du temps, l’AS Saint-Étienne n’en a plus.

Aujourd’hui, c’est un retrait sportif et médiatique de Bernard Caiazzo et Roland Romeyer que nous réclamons.
Nous exigeons aujourd’hui que nos présidents redeviennent des actionnaires et seulement des actionnaires. Eux qui n’ont qu’une vision entrepreneuriale de l’ASSE, qu’il l’assume, en nommant un Président Directeur général avec une carte blanche en matière sportive comme administrative. De cette façon, ils pourront enfin se consacrer pleinement à la vente du club. 

Roland Romeyer et Bernard Caiazzo doivent définitivement abandonner le quotidien sportif de l’AS Saint-Étienne, car la mascarade n’a que trop durée. Si le ridicule ne tue pas, il a déjà bien trop dégradé l’image du club étoilé. Le retour au calme ne passera pas par le licenciement de fusibles, mais uniquement par une restructuration profonde du club, et cela passe par le retrait de ces deux parasites. Si cette gestion perdure, l’ASSE tombera dans les oubliettes du football français, et ce dans un futur proche. 

Ce club nous l’aimons plus que tout, comme des centaines de milliers de personnes, et pour chacun d’entre nous il n’est plus supportable de le voir dans une telle situation. Nous demandons donc à Bernard Caiazzo et Roland Romeyer de prendre leurs responsabilités, pour le bien de l’AS Saint-Etienne

ALLEZ LES VERTS 
PARTOUT TOUJOURS


 

Satin Anti-Lyonnais disponible
Article plus récent chevron_right
Printant : "Personne ne m'a notifié mon départ"
chevron_left Article plus ancien
Les Verts pas vernis face à Nîmes
keyboard_arrow_down Commentaires (137) keyboard_arrow_down