Flash : l'ASSE condamnée a verser 163 250€ à l'ancien entraîneur des gardiens

Pros | Publié le par Thomas | 28 commentaires
Fin 2012, Albert Rust est écarté du groupe pro de l'AS Saint-Etienne par sa direction. L'entraîneur des gardiens avait aussi la casquette d'entraîneur adjoint les jours de matchs. 
Les raisons ne sont pas dévoilées mais il s'agissait d'une mésentente avec Ruffier, qui avait émis le souhait (même plus que ça) de le voir partir. Problème, il était alors sous contrat avec le club forézien, et la proposition de la direction d'entraîner les gardiennes féminines et les jeunes gardiens du centre de formation ne convenait pas à l'ancien professionnel. 

Résultat, l'actuel entraîneur des gardiennes de l'équipe de France féminine a saisi le Conseil des prud’hommes de Saint-Etienne. Ce dernier avait d'abord condamné le club a versé à son ancien salarié près de 140 000€. Pas suffisant selon Rust qui a interjeté appel de cette décision devant la Cour d'Appel de Lyon. Il demandait près de 250 000€ supplémentaires !!!
La Cour a rendu son verdict il y a peu et n'a qu'à peine tenu compte des demandes d'Albert Rust. Résultat, le club doit ainsi verser :
- 133 250 € d'indemnité salariale,
- 10 000€ pour préjudice morale
- 15 000€ pour les éventuelles primes de matchs que Rust aurait pu toucher jusqu'à la fin de son contrat
- 5 000 € au titre des dispositions de l'article 700 du code de procédure civile.

La note finale s'élève ainsi à 163 250€..

Source : Avosports
Article plus récent chevron_right
Maxence Chapuis à l'essai en Ligue 2
chevron_left Article plus ancien
Le staff très vigilant avec Assou-Ekotto
keyboard_arrow_down Commentaires (28) keyboard_arrow_down