Flash : A quelques secondes près...

Pros  #ASSEPSG   | Publié le par Tibo | 166 commentaires
Comme face à Nantes, Jean-Louis Gasset décidait de laisser Robert Beric sur le banc de touche, pour s'appuyer sur une attaque composée par Monnet-Paquet, Bamba et Hamouma, le dernier cité évoluant à la pointe de cette attaque. En faisant ce choix, l'entraîneur des Verts affichait son ambition de s'appuyer sur la vitesse de ses attaquants et d'exploiter au mieux les contres.

Mais dès le début de la rencontre, l'ASSE cherchait comme à son habitude à posséder le ballon offrant une sérieuse opposition au club de la capitale. Après 17 minutes de jeu, Rémy Cabella ouvrait le score en étant à l'affût d'un bon centre de Debuchy, une ouverture du score logique. A la demi-heure de jeu, Romain Hamouma obtenait un penalty, Kimpembe écopait sur cette action d'un carton jaune. Rémy Cabella s'élançait mais frappait trop mollement le ballon, qu'Areola repoussait facilement. 
Saint-Etienne poursuivait sur le même rythme et multipliait les occasions, notamment par l'intermédiaire de Selnaes qui voyait sa reprise passer au-dessus de la cage parisienne. Souvent en retard, les Parisiens accumulaient les avertissement dans le dernier quart d'heure. Symbole de l'emprise des Verts sur ce premier acte, la première frappe des visiteurs intervenait à la 39e minute et s'envolait dans les nuages, terminant sa course dans le Kop Sud. 
Dans les derniers instants, Kimpembe écopait d'un second avertissement pour une semelle à retardement sur Hamouma. Le PSG allait devoir jouer plus de 45 minutes à 10 contre 12 !

En seconde mi-temps, Paris revenait avec de nouvelles intentions, le match s'équilibrait, les deux équipes se répondant du tac o tac. Oussama Tannane était proche de faire le break, mais la barre repoussait sa tentative. A son tour, le PSG se procurait une énorme occasion en contre, par Cavani, mais l'attaquant ne trouvait pas le cadre, seul devant le but. Dans le temps additionnel, Stéphane Ruffier réalisait une parade de haut-niveau sur une tentative de Cavani. A ce moment là, on pensait le succès en poche pour Saint-Etienne. Malheureusement, sur un contre mal négocié par Oussama Tannane, Paris s'offrait une dernière opportunité et sur un coup de billard, Mathieu Debuchy trompait son propre gardien...
Rageant pour des Verts qui méritaient mieux ! 
Article plus récent chevron_right
Perrin : "Ça ne récompense pas nos efforts"
chevron_left Article plus ancien
Flash : La compo sans Beric !
keyboard_arrow_down Commentaires (166) keyboard_arrow_down