Exclu : Pingeon explique son départ de l'ASSE

Féminines | Publié le par Faustine | 4 commentaires
Formée à l'OL, Lucie Pingeon avait rejoint l'ASSE en 2016 pour bénéficier d'un temps de jeu plus important loin de la folle concurrence du club rhodanien. Après deux saisons convaincantes, la joueuse de 22 ans quitte le Forez pour retrouver les terrains de D1F. Nous sommes allés à sa rencontre afin de revenir sur ses deux ans en Vert et en savoir plus sur son futur.

Tu as passé deux ans sous le maillot Vert. Que retiens-tu de ces deux saisons ?
J’ai passé deux belles saisons au club. La première a été un peu plus compliquée pour moi. Je n’ai pas eu autant de temps de jeu que je le voulais. En venant de l’OL j’ai mis du temps à m’adapter à un nouveau style de jeu. C’est toujours difficile de s’intégrer à un nouveau club... Cette année-là, on avait un super collectif, la première partie de saison a été très bonne... La descente a été un moment très difficile à vivre pour tout le monde. Cette saison, un autre objectif s’offrait à nous : celui de remonter le plus rapidement possible. Il n’a pas été atteint mais nous avons réalisé une belle saison. Avec Sainté, j’ai repris du plaisir à jouer au football et j'ai retrouvé du temps de jeu. J’ai repris confiance en moi et en mes capacités. L'ASSE a été une superbe expérience, tant au niveau sportif qu'humain.

Quel est ton meilleur souvenir à l’ASSE ?
J’ai beaucoup de bons souvenirs mais si je dois en choisir un, je dirais la victoire contre Juvisy l’année dernière (victoire 2-0). C’est l'une de nos plus belles performances. Cette année, c'est le match contre Toulouse. On était menées au score, puis on a eu la force mentale de revenir et de s’imposer à la fin (victoire 4-2, dont un doublé de Lucie).

"Les moyens ? On peut toujours faire plus c’est certain, mais les dirigeants restent très actifs au niveau de la section féminine.'

Et au contraire, quel est le pire ?
Mon pire souvenir ? La descente en D2 l’année dernière. Tout avait pourtant bien commencé...Ensuite, tout a été plus compliqué.

Les moyens sont plutôt limités concernant la D2 de l’ASSE. Selon toi, le club en fait-il assez pour ses féminines ?
Je pense que le club n’a pas changé d’objectifs suite à la descente en D2. Les moyens sont restés les mêmes, avec l’envie de remonter le plus rapidement possible. On a eu la chance d’avoir notre propre stade alors que l’année dernière, nous n'avions pas cette possibilité. On peux toujours faire plus c’est certain, mais les dirigeants restent très actifs au niveau de la section féminine.

Tu signes à l’ASJ Soyaux. L’envie de retrouver la D1 Féminine était plus forte que tout ?
En effet, après réflexion, le meilleur choix était de signer à Soyaux et de retrouver la D1 le plus rapidement possible.

Comment vois-tu la suite de ta carrière, quels sont tes objectifs ?
Je souhaite retrouver du temps de jeu en D1 et le plaisir de jouer au plus haut niveau. Je pense que ce club est une très bonne opportunité. Pourquoi pas retrouver l’équipe de France... La D1 offre une visibilité que la D2 n’a pas...

Enfin pour terminer, souhaites-tu remercier des personnes en particulier au club ?
Je souhaite remercier le club de l'AS Saint-Étienne pour tout ce qu’il m’a apporté durant ces deux années.
Article plus récent chevron_right
Flash Mercato : Jorginho de nouveau prêté !
chevron_left Article plus ancien
Formation : Un Ponot à l'ASSE
keyboard_arrow_down Commentaires (4) keyboard_arrow_down