Erding fier de sa carrière

Anciens Verts | Publié le par Tibo | 0 commentaire

Alors qu'il souhaitait continuer le football au haut-niveau à 35 ans et qu'il avait même proposé ses services à l'AS Saint-Étienne, Mevlut Erding a finalement raccroché les crampons quelques semaines après avoir signé en National 2 avec Besançon. 

Dans un entretien accordé à l'Est Républicain, il revient sur cette douloureuse fin de carrière : "Ma retraite sportive, c’est seulement dû à une blessure au mollet droit qui faisait suite à une autre blessure, plus ancienne, au genou, qui avait nécessité une opération il y a un an. Cette blessure au mollet est arrivée après deux ou trois semaines de préparation, à l’entraînement, après les deux matches amicaux que j’ai pu disputer. J’ai eu du mal à m’en remettre. D’ailleurs, aujourd’hui encore, j’ai toujours mal. J’ai accusé le coup, je l’ai très mal vécu. Moralement, ça a été dur. J’ai eu une impression de mal-être, de laisser tomber l’équipe. J’ai eu besoin de temps pour digérer. Et ça ne l’est pas complètement. Mais mon corps a dit stop, je ne pouvais plus."

Malgré cette fin qui lui laisse un goût amer, Erding se montre fier de son parcours et de sa carrière : "J'ai fait une belle carrière, j’en suis très fier. Pour l’instant, ce qui me reste en travers de la gorge, c’est la fin. Même si j’ai vécu de grandes émotions, mes débuts au FC Sochaux puis le PSG, Saint-Étienne, Rennes, Fenerbahçe, l’équipe nationale… J’ai vécu pratiquement 20 ans de rêve."


chevron_left Article plus ancien
Deux Verts au CNF Clairefontaine
keyboard_arrow_down Commentaire (0) keyboard_arrow_down