Duluc : "Les Stéphanois ne se désintéresseront jamais de l'ASSE"

Stade | Publié le par Tibo | 18 commentaires

Vincent Duluc, reporter de l'Equipe mais également écrivain et Président du Conseil d’administration du Musée national du sport, évoque sur le site officiel de l'ASSE le lien entre le club et ses supporters, rebondissant ainsi sur le titre de ville la plus foot de France, décerné par France Football à Saint-Etienne. 

"Je pense qu’il faut déjà rétablir une vérité. On dit souvent des villes de foot qu’elles le sont car il n’y a rien d’autre à y faire. Et, bien entendu, c’est un énorme mensonge. Le lien entre une ville et son équipe naît de la culture profonde de l’identification. À Saint-Étienne, ce lien est historique. Il explique la proximité et l’identification entre les deux parties, deux choses qui ne sont jamais démenties. Si on se penche sur la période la plus glorieuse de l’ASSE, les années 70, on s’aperçoit que les classes populaires qui peuplaient alors la ville désiraient se reconnaître dans leur équipe. C’est ce qui a créé la légende : une équipe généreuse, avec du panache et qui rendait possible l’impossible. Pour les supporters, c’était aussi la fierté de voir le nom de Saint-Étienne rayonner alors que les mines s’apprêtaient à fermer et que le déclin économique menaçait. Les Stéphanois soutenaient les joueurs ; les joueurs soutenaient les Stéphanois. Chacun était là pour aider l’autre.

Les Stéphanois ne se désintéresseront jamais de l’ASSE. C’est impossible. Il y a parfois des bouderies, des matches avec moins de monde dans les tribunes, mais l’amour, lui, reste. C’est ce qui fait qu’il y ait déjà eu 40000 spectateurs pour un match de deuxième division face au Puy à Geoffroy-Guichard par exemple. L’attachement est plus durable, plus ancré."


Satin Anti-Lyonnais disponible
chevron_left Article plus ancien
Un mois de janvier très chargé
keyboard_arrow_down Commentaires (18) keyboard_arrow_down