Diawara : "Mon passage à l'ASSE ne reste pas dans les annales mais..."

Anciens Verts | Publié le par Joris | 6 commentaires

Fousseni Diawara, ancien défenseur de l'AS Saint-Étienne est revenu dans un podcast pour Dessous de Verts sur ses années passées dans le club du Forez. 

Fousseni Diawara a passé huit années à l'AS Saint-Étienne. Pour Dessous de Verts il revient sur les coulisses de son arrivée en 2000 : "Je sortais d’une saison au Red Star en National et d’un coup j’arrive à Saint-Étienne dans un club historique, le club le plus titré de France. Je savais où je mettais les pieds, j’avais regardé des cassettes vidéo où je regardais ce que je ne connaissais pas. Très vite je me suis dit que j’étais chanceux. C’est une chance, une opportunité et je me suis très vite dit qu’il fallait que je la saisisse. Dès les premiers entrainements, j’ai essayé de me donner à fond pour pouvoir m’imposer. Il y avait un groupe de joueurs expérimentés avec Jean-Guy Walemme, Patrice Carteron, Laurent Huard, Alex et Aloisio pour ne citer qu’eux. C’était une très bonne opportunité pour commencer ma carrière et il fallait que je mette tous les ingrédients pour réussir."

Il restera sous le maillot Vert jusqu'en 2008. Plus tard, Diawara signe à l'AC Ajaccio où il retrouve Geoffroy-Guichard et son public. Un moment chargé d'émotions pour le Malien : "La première date que j’avais coché c’était le Saint-Étienne-Ajaccio. Je reviens à Geoffroy-Guichard, j’ai la chance de marquer. On perd 3-1 mais j’ai reçu un accueil formidable ici. Je ne m’y attendais pas. J’ai été applaudi, lorsque j’ai marqué je n’ai pas célébré. À la fin du match je suis allé saluer les supporters. C’est vrai que mon passage à Saint-Étienne ne reste pas dans les annales, mais ils n’ont pas oublié l’attitude que j’ai eue, le respect que j’ai eu, envers le public, le peuple vert, envers les sections de supporters qui se déplacent. Cela a été plus qu’un plaisir et plus que du bonheur de jouer ici. J’ai rencontré des gens formidables que ce soit à l’intérieur du club ou dans la ville. J’ai pu voir des sections de supporters qui donnent tout pour le club. Ils n’ont pas des moyens démesurés pour venir donc c’est du sacrifice. Je me reconnais dans toutes ces valeurs, c’est ce qui m’a plu dans ce passage. Cet accueil, c’est ce qu’on m’a rendu pour tout ce que j’ai donné pour ce club et je dis ça en toute humilité. Je n'ai rien donné mais le simple fait de porter le maillot vert et de se battre pour l’équipe, pour moi c’est suffisant pour qu’on ait le respect et la reconnaissance de ces supporters."


Retrouvez l'intégralité du podcast en cliquant ici. 


Article plus récent chevron_right
L'ASSE moquée suite à la défaite de l'Argentine
chevron_left Article plus ancien
Pas de trêve pour ASSE Coeur-Vert !
keyboard_arrow_down Commentaires (6) keyboard_arrow_down