Denis Bouanga, "un profil très recherché" pour son nouveau manager

Mercato | Publié le par Paul. R | 16 commentaires

Il s'est envolé pour Los Angeles au lendemain de la clôture du mercato de MLS. Pisté par le club californien, Denis Bouanga était le profil souhaité par son nouveau président et directeur général, John Thorrington. 

Recruté pour 4,75 M€, Denis Bouanga va faire le bonheur du LAFC en MLS. Il rejoint un club actif sur le marché des transferts qui s'est notamment récemment offert Giorgio Chiellini et Gareth Bale. Interrogé sur le transfert de l'ancien attaquant stéphanois, John Thorrington ancien joueur de football et désormais directeur général du LAFC revient sur les premiers échanges avec l'international gabonais : "Lorsque nous avons commencé à échanger avec lui (Denis Bouanga), honnêtement, je ne crois pas que nous étions sa future destination, mais on lui a expliqué ce qu'il pouvait venir faire chez nous et ce que nous pouvions lui offrir, notamment cette opportunité unique de signer au LAFC. Rapidement il s'est montré très intéressé même si ce n'était pas dans son plan de base initiale de rejoindre la MLS."

Après une première proposition de 2,6 M€ refusée par l'ASSE, le club de Californie temporise la veille du match d'ouverture de la saison de L2. Le lendemain sans être étincelant, Bouanga participe tout de même à la rencontre face à Dijon. Auteur d'une passe décisive, il est expulsé en fin de match pour des mots envers l'arbitre central.

Le LAFC revoit son offre et se montre un peu plus généreux avec les Verts, une seconde offre à hauteur de 4,75 M€ est faite, plus intéressant pour l'ASSE qui rentrerait dans ses frais pour un joueur recruté 4,5 M€ à Nîmes. Les dernières heures du mercato servent à peaufiner les détails de l'offre, notamment sur la répartition des versements du transfert. Deux premiers versements annuels à hauteur de 1,5M€, un à la signature l'autre à la fin de la saison 2022/2023 puis deux nouveaux versements en 2024 et 2025. Le directeur général poursuit et revient sur les heures qui ont précédé la signature de Denis Bouanga : "Cela s'est fait vraiment à la dernière minute de la période des transferts. Sur la fin, nous avions un peu peur que cela ne se fasse pas. Les choses ne se sont pas bien enchainées mais je comprends la position du club qui vendait. C'était dans leur intérêt d'attendre la fin du mercato en Europe plutôt que celui aux U.S, le défi auquel nous étions confrontés était d'être convaincant pour obtenir le joueur. Tant que je n'ai pas vu la signature, je suis toujours inquiet. Surtout dans le cas de Denis Bouanga où nous savions qu'il était un profil très recherché (...) Nous avons identifié les qualités dont nous avions besoin pour compléter notre équipe et Denis était la meilleure option qui correspondait à ce profil. Il a le sens du but, il peut presser et nous pensons que ses capacités se mélangent très bien avec le groupe que nous avons déjà."


Article plus récent chevron_right
La préparation des filles de l'ASSE se poursuit
chevron_left Article plus ancien
L2 : Le programme du week-end
keyboard_arrow_down Commentaires (16) keyboard_arrow_down