Denis Balbir a plusieurs inquiétudes après Rennes

Pros     | Publié le par Tibo | 48 commentaires
Le match face au Stade Rennais fut l'occasion pour Denis Balbir de confirmer ses inquiétudes sur le plan défensif et notamment sur la charnière centrale, trop facilement débordée par la vitesse des adversaires. Autre problème ciblé, l'animation offensive qui ronronne autour d'un Wahbi Khazri intouchable :

« Suite à ce match nul entre l’ASSE et le Stade Rennais (1-1), j’ai le même ressenti que sur le début de saison. A savoir que cette équipe stéphanoise est beaucoup plus faible défensivement qu’on ne pouvait le supposer avant l’entame du championnat. Contre Rennes, on concède encore un penalty, les attaquants adverses prennent trop souvent de vitesse la défense stéphanoise. Il faut arrêter de se cacher en disant que les carences sont épisodiques. C’est bien trop fréquent pour ne pas discerner un problème réel, notamment dans l’axe central. On l’avait vu à Lille avec Pepe et Bamba ou encore au Parc des Princes : quand on a des joueurs explosifs en face comme Hatem Ben Arfa ou Ismaïla Sarr, on est en difficulté. En perdant des points comme ça, je ne vois pas comment ce Saint-Etienne peut se qualifier pour la Coupe d’Europe. Même si je respecte Rennes et que je considère qu’il s’agit d’une bonne équipe, ce n’est pas normal de ne pas battre un mal classée à la maison. On commence à décrocher derrière Lille et Montpellier. C’est embêtant. Il est toujours plus rassurant d’avoir un tapis confortable que de devoir réagir dans l’urgence face aux résultats.

Outre l’aspect défensif, je commence à voir d’autres soucis pointer le bout de leur nez avec la confirmation de Wahbi Khazri devant. Le Tunisien est intouchable et c’est autour de lui que les problèmes apparaissent. Je trouve que Rémy Cabella est perdu par rapport à sa place dans l’équipe. Sans doute du fait de la présence à son poste de son ami. En s’imposant comme le n°10 très offensif voire n°9 de l’équipe, Wahbi Khazri met également en difficulté le duo Beric – Diony. Les deux attaquants axiaux se retrouvent face à une concurrence qu’ils n’attendaient pas en début de saison. Cela complique la tâche des joueurs eux-mêmes mais aussi celle du staff technique. Comment gérer le problème ? Il est impossible d’enlever Wahbi Khazri de l’équipe, impossible également de lui demander de reculer car le système est rodé comme ça et qu’on ne peut pas dire au meilleur joueur de l’ASSE, à l’un des meilleurs joueurs de Ligue 1 en ce début de saison, de s’effacer. Forcément, on se retrouve avec Robert Beric et Loïs Diony qui sont en perte de confiance. Sans le vouloir, on se gâche des possibilités. Il faut trouver une formule pour remédier à ces problèmes naissants. »

Source : ButFootballClub
Article plus récent chevron_right
Encore un Vert appelé chez les bleuets
chevron_left Article plus ancien
Salibur : "On va dire que c'est un point de gagné"
keyboard_arrow_down Commentaires (48) keyboard_arrow_down