Cruel ... encore une fois

Pros | Publié le par Thomas | 0 commentaire
Le Paris Saint Germain a eu très peur et a confirmé la difficulté a battre les hommes de Christophe Galtier. Cette fois-ci, il a fallu des prolongations pour que les joueurs de la capitale puissent prendre le dessus sur Saint-Etienne et Brandao. Ce dernier a connu sa première défaite en Coupe de la Ligue, qui élimine l'ASSE de la compétition. A croire que les stéphanois n'apprennent pas de leurs erreurs, ils se sont inclinés une nouvelle fois dans les ultimes secondes d'une rencontre. En effet, mercredi soir au Parc des Princes, l’Uruguayen Edinson Cavani inscrit le but victorieux à la 119ème minute du match. Tellement cruel pour des stéphanois, combattants durant 120 minutes, ou plutôt 119. 
Le début de la rencontre fut plutôt équilibré jusqu'à la 24ème minute où Edinson Cavani, titularisé en pointe de la formation parisienne en l'absence d'Ibrahimovic, trompe Stéphane Ruffier (photo) sur un service de Verratti. S'en suit quelques minutes de domination locale, les Verts souffrent mais ne plient pas une nouvelle fois, notamment grâce a un Stéphane Ruffier en pleine forme. Les Verts terminent mieux mais rentrent donc aux vestiaires en étant menés, presque logiquement.
La seconde mi-temps démarre comme la première, les débats sont équilibrés jusqu'à la 55ème minute où les hommes de Galtier prennent littéralement le dessus, privant les Parisiens de ballon en faisant preuve d'aisance et d'intelligence technique. La juste récompense arrivera à la 77ème où Mevlut Erding détourne victorieusement un centre de Fabien Lemoine, héroïque et énormissime durant toute la rencontre. Les foréziens ont fait le plus dur, le PSG est amorphe malgré l'entrée en jeu de Pastore, Menez et Matuidi. Les dernières minutes du temps réglementaires auraient pu donné la qualification aux Parisiens mais Bayal puis Clerc sauvent la maison verte juste devant leur cage. Le suspens était donc total. 
Les prolongations débutent au Parc des Princes sans véritable rythme, la fatigue se faisant ressentir dans les deux camps. C'est quand même les Parisiens qui se montrent un peu plus dangereux durant les 30 minutes rajoutées au spectacle. Le temps s'écoule et tout le monde pense déjà aux tirs au but, mais ce n'était sans compter sur l'inépuisable Edinson Cavani, qui vient crucifier l'ASSE à là 119ème minute sur un centre de Menez. Cavani propulse donc son équipe en quarts, les Verts quittent la compétition dont ils sont tenants du titre, avec une grosse fatigue qu'il faudra savoir gérer pour affronter Nantes dès samedi à 17h dans les meilleurs conditions. 

Et l'ont ne pouvait pas terminer ce douloureux résumé sans donner plusieurs "bons points" a certains joueurs stéphanois. En effet malgré la défaite, plusieurs joueurs ont écœuré leur adversaire. En premier lieu, Fabien Lemoine, simplement énorme au milieu de terrain, récupérant bons nombres de ballons de façon très propres. "Papy" a certes un rein de moins, mais au moins 3 poumons. Enfin Stéphane Ruffier a longtemps fait douter les Cavani et consort, bien aidé par Mustapha Bayal Sall, qui malgré un début de match compliqué, a su par la suite museler son vis-à-vis de brillante manière.  
Article plus récent chevron_right
Une défaite au goût amer
chevron_left Article plus ancien
Flash : Les compos officielles
keyboard_arrow_down Commentaire (0) keyboard_arrow_down