Compilation de pleurs chez les Corses

Pros | Publié le par Thomas | 26 commentaires
Les Bastiais étaient amers hier après-midi à Saint-Etienne. Après avoir perdu contre les Verts (2-1), tous les corses qui ont réagi pour la presse ont mentionné un arbitrage défavorable, notamment sur les deux expulsions. Le compte Twitter du club visiteur s'en était également donné à coeur joie durant la rencontre.

Ghislain Printant (entraîneur) : "J'ai dis que je n'aborderai pas ce sujet (l'arbitrage), je vous laisse juger. Après la seule chose que j'aimerai, c'est qu'un jour la commission de discipline puisse reconnaitre qu'à un moment donné il peut y avoir des erreurs. Nous on en commet. Je parle comme ça parce que j'ai vu les images, elles parlent d'elles-même. Ce qui est pénalisant c'est qu'à Marseille, Djiku et Kamano seront suspendus, car je ne crois pas que la commission ait le courage de déjuger un arbitre. C'est regrettable. Ce sont les joueurs et nous-mêmes qui sont pénalisés. Je respecte les décisions de Mr Gautier, il les a prise. Je lui ai demandé des explications.
Sinon c'est un match qui me laisse de l'espoir, j'ai vu de la soldiarité, de la générosité, une équipe capable de répondre à des problématiques. Elle a aussi cédé un petit peu à la panique. On a subi le plus normalement du monde la pression stéphanoise. Après on s'est montré dangereux, il y a eu des opportunités. Ce qui est paradoxale, c'est que l'on s'est fait contrer, alors qu'on joue à l'extérieur. Sur ce contre, tout le talent d'Eysseric parle. 
Après, je ne vais pas dire que la victoire de Saint-Etienne n'est pas méritée. Ils ont réussi, par séquences, à nous mettre en difficulté. Mais vu les conditions, ce qu'on réalisé mes joueurs, c'est très intéressant pour la suite. Il y a des motifs de satisfactions."

Sébastien Squillaci (défenseur, ex-lyonnais) : "Sur le premier but, il n’y avait pas corner et nous prenons deux exclusions. Je n’ai pas revu les images, mais que dès que c’est limite et que c’est Bastia, on ne prend pas le temps d’analyser la situation et on sort de suite le carton rouge. Aujourd’hui, j’ai les boules. Je ne suis pas une pleureuse et pas du genre à créer une polémique. Nous savons que nous n’existons pas dans cette L1 et que dès qu’il y a une décision litigieuse, c’est contre nous. Cela fait trois ans que je joue à Bastia et que j’encaisse des décisions difficiles à accepter. Mais à chaque fois que c’est limite, c’est chaque fois contre nous. Je suis allé demander des explications à l’arbitre mais il nous regarde et reste sans réponse. Une fois que la décision est prise, cela ne sert à rien. A neuf contre onze, c’était mission impossible."

François Modesto (défenseur, buteur à GG il y a deux ans sur hors-jeu de 2 mètrès) : "Sur le premier rouge, c’est très sévère. L’arbitre ne prend pas le temps de voir ce qui se passe et dégaine de suite. Nous ne méritons pas de perdre contre Saint-Etienne, qui est plus fort que nous. Même à neuf, nous n’avons rien lâché. Nous savons que nous jouerons le maintien, ce sera difficile et il faudra prendre des points partout où nous le pourrons mais sur quatre journées, cela fait beaucoup. On m’a toujours dit que les erreurs s’équilibrent sur la saison, maintenant nous jouons le prochain match à Marseille. Nous allons voir un peu."

S'ils ont au moins la décence de ne pas crier au vol sur le résultat final, les joueurs de l'île de beauté feraient bien de jeter un oeil sur la cheville de Fabien Lemoine et le torse de Stéphane Ruffier, obligé de déclarer forfait pour le rassemblement du groupe France.

Source : Site officiel SC Bastia
Article plus récent chevron_right
Grosse indisponibilité pour Théophile-Catherine
chevron_left Article plus ancien
Galtier : "Avec les armes qu'il restait"
keyboard_arrow_down Commentaires (26) keyboard_arrow_down