Clemaron : "Ce sont des émotions inoubliables"

Féminines | Publié le par C.G Play for Sainté | 2 commentaires

Internationale française, Maéva Clemaron a longtemps porté le maillot stéphanois. L'ancienne capitaine des Vertes, aujourd'hui à Everton en Angleterre, se confie sur ses souvenirs à l'AS Saint-Etienne.

Tu as passé plus de 9 ans chez les Vertes, quel souvenir en as-tu ?
Je garde beaucoup de souvenirs en ayant joué neuf ans à l'ASSE ! De façon générale, le souvenir est vraiment positif. J'ai eu la chance de pouvoir réaliser mes études d'architecture et d'obtenir un diplôme d'architecte en même temps que je jouais en D1 avec Saint-Étienne. J'ai fait de très belles rencontres, j'ai connu de bons et moins bons moments mais ils m'ont tous permis d'évoluer et de me construire en tant que joueuse et jeune femme.

Sous le maillot vert, quelle est la joueuse la plus forte avec qui tu as joué ?
J'ai croisé de nombreuses bonnes joueuses avec qui j'ai eu la chance de jouer au cours de ces neuf saisons comme Jessica Houara, Kheira Hamraoui ou encore Méline Gérard ! Mais celle qui m'a vraiment beaucoup appris, c'est Sabrina Viguier. C'était un leader naturel, un cadre qui m'a beaucoup soutenu et encouragé quand elle nous a rejoint.

Une anecdote que personne ne connait durant tes années vertes ?
Quand j'étais plus jeune, j'avais un peu du mal avec la ponctualité. Pour mes 20 ans, je suis arrivée au rendez-vous pour partir à notre match de championnat avec 30 minutes de retard. Ce jour-là heureusement que c'était mon anniversaire car sinon, mon coach Hervé Didier m'aurait dit de rentrer chez moi. Je n'en suis vraiment pas fière et ça n'est plus arrivé. Mais c'est une anecdote.


"Je leur souhaite d'accéder de nouveau à la D1. Suite à ça, j'espère que le club, et donc les dirigeants leur donneront les moyens, non pas seulement d'y être, mais d'y rester !"

À l'ASSE ton coach était Hervé Didier, que t'a-t-il apporté?
Hervé m'a beaucoup apporté sur l'ensemble de ces neuf saisons. Nous avons parfois connu des moments de désaccords mais aussi des moments très positifs ! Footballistiquement parlant, il m'a confié le brassard de l'équipe sur mes deux dernières saisons au club et m'a soutenu dans l'accomplissement de mes études d'architecture en parallèle. Aujourd'hui, je suis toujours en contact avec lui et j'ai plaisir à le revoir quand je peux sur Saint-Étienne.

Quel est le match qui t'a le plus marqué ?
Je pense que ce serait la finale de coupe de France remportée aux TAB contre Montpellier en 2011. C'était juste après avoir su que j'étais admise à l'école d'architecture de Saint-Étienne ! Ce sont des émotions inoubliables.

Tu es toujours en contact avec d'anciennes coéquipières à l'ASSE ?
Avec de nombreuses joueuses ! Parce qu'au delà d'être des coéquipières, beaucoup sont des amies. Notamment Charlotte Gauvin, Morgane Courteille, Audrey Chaumette ou encore Aude Moreau (Le Puy) et Candice Gherbi (OM) qui sont parties la saison dernière.

Suis-tu toujours les résultats de l'ASSE ? Cette saison est-elle enfin la bonne pour la montée en D1 ?
Oui bien-sûr, chaque saison je les suis. L'ASSE restera mon club de coeur ! Depuis que je suis partie, je pense que chaque saison aurait pu être la bonne pour elles. Mais cette saison plus que les autres je le pense et leur souhaite d'accéder de nouveau à la D1. Suite à ça, j'espère que le club, et donc les dirigeants leur donneront les moyens, non pas seulement d'y être, mais d'y rester ! Car je crois que c'est le plus dur de façon générale en ce qui concerne le haut-niveau. Et pour cela, tous les acteurs d'un club ont un rôle à jouer.

chevron_left Article plus ancien
Wantier proposé à Rennes
keyboard_arrow_down Commentaires (2) keyboard_arrow_down