Christian Tibayrenc : "Romeyer ne partage pas les valeurs sportives"

Pros | Publié le par Tibo | 38 commentaires
Président du CASE Rugby, le club de rugby de Saint-Etienne évoluant en Fédérale 2. Christian Tibayrenc évoque les soucis rencontrés par le CASE, en raison des matchs de Coupe d'Europe à Geoffroy-Guichard, la vie pour les clubs sportifs Stéphanois dans l'ombre de l'AS Saint-Etienne ainsi que sa relation avec Roland Romeyer.

Monsieur Tibayrenc, bonjour. Pour débuter, évoquons l'actualité chaude du moment. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur le soucis rencontré par le CASE rugby, pour disputer ses rencontres à domicile au sein du Parc des Sports de l'Etivallière ?
Le fait que l'ASSE joue la coupe d'Europe, nous avons le risque de ne pas pouvoir jouer de match à domicile et trouver un stade de remplacement. Ce qui est compliqué pour nous, que ce soit pour nos supporters et aussi financièrement. Il s'agit d'une décision de la Préfecture pour des problèmes de sécurité. Il en est de même pour tous les matchs à haut risque (PSG, Nice, Etc....)
J'ai fait un courrier au préfet afin de le rencontrer et de lui proposer de sectoriser le stade Geoffroy-Guichard. À suivre...
La solution serait de passer un accord avec l'agglomération de St-Etienne pour avoir un autre stade en commun mais a l'extérieur. 

"Le football est roi a St-Etienne"

N'est-il pas difficile pour un club sportif à Saint-Etienne de se développer, lorsqu'on a un club de football qui prend une telle place au sein d'une ville ?
Pour un club sportif comme le CASE rugby ou le basket ou autre, c'est compliqué d'évoluer parmi l'élite. Mais je fais un pari, c'est de retrouver celle-ci dans les 5 ans ! Le football est roi a St-Etienne, mais je reste persuadé qu'il y a la place pour d'autres élites sportives à St-Etienne, mais seulement si l'on a l'appui des collectivités ou plutôt leur prise de conscience. Pas seulement financièrement donc...

Comment sont vos relations avec l'AS Saint-Etienne ? 
Les relations avec l'ASSE sont inexistantes, j'ai bien essayé de discuter plusieurs fois avec Romeyer mais il nous ignore. C'est un homme qui ne partage pas les valeurs sportives.

En parlant de Stade, le CASE rugby a déjà eu l'occasion de disputer une rencontre au Stade Geoffroy-Guichard. A l'avenir, vous envisagez une nouvelle expérience de ce type ? 
Disputer une nouvelle fois une rencontre de rugby à Geoffroy-Guichard, bien sûr que nous y pensons, mais c'est trop cher. Nous n'avons plus les moyens. Et pourtant regardez il y a un public pour le rugby, Clermont-Saracens c'était plein à craquer et il n'y avait pas que des clermontois.

Le public du CASE est-il composé de supporters allant aussi au football, ou s'agit-il de deux publics très différents ? 
Je suis persuadé que nous avons un public commun avec le football, quand on aime un sport collectif on aime forcement le rugby, qui a mon sens à beaucoup plus de valeurs morales que le foot. L'engagement physique, les valeurs, l'investissement personnel des joueurs sont souvent comparés à la même identité que l'on retrouve dans le milieu de l'entreprise.

Pour conclure, comment se porte le CASE rugby sportivement et financièrement. Quelles sont les objectifs à court et long terme du rugby Stéphanois ?
Sur le plan financier le CASE revient de loin, le club est assaini. Ce qui ne veut pas dire que nous avons fini de boucler le budget a 100 % pour cette saison, mais pas loin.
Pour notre montée en Fédérale 2 nous avons même diminué celui-ci, et nous avons fait le pari de fidéliser des jeunes espoirs de grands clubs pour le long terme (le LOU, Bourgoin, Racing Metro, Bourg en Bresse, Villefranche, etc) et nous conservons aussi notre centre de formation.

Merci au Président du CASE rugby pour sa disponibilité et bonne saison au club de rugby de Saint-Etienne, qui va prochainement attaquer sa saison en Fédérale 2.
Article plus récent chevron_right
Première Ligue : Une idée d'Aulas
chevron_left Article plus ancien
Jourdren finalement forfait ?
keyboard_arrow_down Commentaires (38) keyboard_arrow_down