CFA2 : défaillance collective incroyable

Formation | Publié le par Thomas | 39 commentaires
Ce dimanche, Laurent Batllès et son groupe excellence recevaient les Corses de Borgo dans le but de rester en tête de peloton. Opération loupée, et pas qu'un peu.

Malgré la présence de cinq professionnels (Maisonnial, Dabo, Nordin, Jorginho et Roux), les foréziens vont prendre l'eau très rapidement. Et ce sont eux les premiers fautifs. Sur plusieurs actions, la défense verte s'entête a relancer court et proprement. Mais les erreurs techniques individuelles mettront la pression sur le but de Maisonnial. C'est presque logiquement que les Corses obtiennent un pénalty en moins de 10 minutes, qui sera transformé malgré le bon plongeon du portier vert (0-1). Pas le temps de souffler qu'une nouvelle erreur défensive compliquera la tâche des locaux. Sur une frappe lointaine difficilement négociée par Maisonnial, un attaquant corse qui a bien suivi marque le but du break (0-2). Jaloux de tant d'erreurs, Bryan Dabo, aligné en défense centrale, se procurera la sienne moins d'une minute après ce second but par un mauvais contrôle et une perte de balle. Sentence immédiate : but (0-3 en moins de 20 minutes) ! 

La tension monte sur la touche, sur le terrain et le dispositif tactique change. Dabo monte d'un cran, laissant une défense à seulement trois joueurs. Pas très concluant. Après une double parade impressionnante de Maisonnial, ce dernier manque d'agressivité, comme Adrian Adam, et concède un quatrième but peu après la demi-heure de jeu (0-4). Ce sera le score à la mi-temps. Amplement mérité. Le portier corse n'a rien eu a faire.

Le second acte débutera mal. Pas de remontada en vue puisqu'en cinq minutes, les visiteurs inscriront un cinquième et dernier but. Sur une action décrivant bien le match (manque cruel d'efforts de Dabo et Adam), Borgo conforte son avance (0-5). La rentrée de Kenny Rocha-Santos à la place de l'ex-montpelliérain améliorera un peu le jeu stéphanois. Mais si les Verts s'approchent désormais du but adverse, ils ne parviennent pas à être véritablement dangereux. La meilleure occasion sera pour Nolan Roux, sur un coup franc direct de 25m à la 90ème, qui frappera la barre transversale.

Une grosse défaite, méritée, qui calme grandement les espoirs de montée en fin de saison et qui remet également en question le potentiel apport de joueurs professionnels à cet échelon. Peu concernés dans le jeu de leur équipe, leurs présences motivent encore un peu plus l'adversaire. Aujourd'hui, une formation formée uniquement de U19 stéphanois aurait certainement fait meilleure figure.

Compo : Maisonnial - Mendy, Dabo (puis Rocha Santos), Nadrani, Petrot (c) - Camara, Chambost, Nordin - Keyta (puis Adam), Roux, Jorginho (puis Gomis)

Article plus récent chevron_right
Sablé : "Nous avons su faire ce qu’il fallait"
chevron_left Article plus ancien
Mercato : Corgnet a eu des offres en janvier
keyboard_arrow_down Commentaires (39) keyboard_arrow_down