CDF : Soylu craint pour la vie de son club

Pros     | Publié le par Tibo | 21 commentaires
Aziz Soylu, le président de l'Olympique Strasbourg ne cache pas sa difficulté à organiser le match face aux Verts et surtout, à préserver un équilibre financier. Dans les colonnes du Progrès, il va même jusqu'à dire qu'il s'agit d'une question de vie ou de mort pour son club, qui espère donc vendre un maximum de billets et générer le plus de recettes possibles pour ne pas perdre gros financièrement. 

"C'est fantastique pour le club. Pour Cronenbourg. Depuis trois ans, nous nous faisions systématiquement éliminer au premier tour. Les vestiaires de notre terrain d'honneur ne sont pas homologués par la Ligue pour jouer en championnat. Nous devons jouer toutes nos rencontres à domicile chez l'équipe voisine. Il est impossible pour nous de les mettre aux normes. 
Cette qualification, c'est un cadeau empoisonné. L'organisation de ce match à la Meinau nous coûte près de 70 000€. Alors quand on a un budget annuel de 35 000€, on se dit que ce match peut faire disparaître notre club. Si j'avais su tout ça, j'aurais surement dit à mes joueurs que ce n'était pas la peine. On ne connaissait pas l'envers du décor. On était naïfs. L'Eurométropole de Strasbourg nous a sans doute aidés mais ce n'est pas assez pour une structure de notre taille. C'est une question de vie ou de mort pour le club. 
Nous n'avons même pas pu donner des billets aux familles de joueurs. Nous avons plutôt fait appel à la solidarité des habitants pour qu'ils nous en achètent un maximum."
Article plus récent chevron_right
Une chance sur cent pour l'Olympique Strasbourg
chevron_left Article plus ancien
Mercato : Chettif pour renforcer le couloir gauche
keyboard_arrow_down Commentaires (21) keyboard_arrow_down