Caputo : "Je pense que cette année, c'est la nôtre"

Féminines | Publié le | 5 commentaires

Née à Aix-en-Provence et avec un accent du sud prononcé, Cindy Caputo, longtemps joueuse à l'Olympique de Marseille, porte désormais les couleurs stéphanoises. Un changement de club bienvenue dans la carrière de l'attaquante de 21 ans qui espère désormais retrouver la D1.

Salut Cindy. Commençons par le commencement, pourquoi le football ?

J'ai commencé toute petite. Ma mère me racontait, au lieu de prendre des poupées, des trucs de filles quoi, j'avais directement un ballon. C'était ballon, ballon, ballon. C'est mon oncle au bout d'un moment qui a dit "c'est pas possible, il faut la mettre au foot". C'est comme ça que je m'y suis mise. 


Tu as connu plusieurs clubs du Sud ?

Oui, j'ai joué avec les garçons jusqu'à l'âge de 15 ans. J'ai joué au Biver, à Rousset, avant de partir à l'OM. 


Comment s'est passée la transition entre football mixte et football féminin pour toi ?

Le passage avec les filles a été compliqué. Avec les garçons, j'avais l'habitude que ce soit dur au contact. Avec les filles, rien à voir. Le jeu était beaucoup plus lent. Avec les garçons, j'étais la chouchoute, la seule fille de l'équipe... Passer avec les filles, ça m'a complètement changé d'univers, surtout à l'Olympique de Marseille. Mais c'était un bon changement. 


Avec l'OM, tu as tout connu très tôt. Tu avais conscience de ton avance ?

J'ai joué en U18, D2 et D1 à l'OM. Je ne me suis pas trop rendue compte. Je pensais que j'étais dans une cour de récréation lorsque je jouais avec l'OM. Mon coach me disait "joue comme tu jouais sous le préau quand tu étais à la maternelle". Je ne me suis jamais posée de questions. J'ai joué comme je savais jouer, sans pression. 


Tu as souvent eu l'occasion d'affronter l'ASSE d'ailleurs...

C'était l'équipe à abattre à chaque fois. On était tout le temps en duel pour la première place. En D2, c'était vraiment l'équipe qui allait aller en D1, il fallait les battre. Le club ? Mon oncle me disait à chaque fois que c'était le deuxième meilleur public de France après Marseille (rires). On voyait la ferveur, le fait que c'était un grand club. 


Pourquoi avoir choisi l'ASSE cet été ?

Déjà parce qu'avec Marseille on descend en D2. J'avais perdu confiance en moi, je ne me sentais pas capable d'aller en D1. Le seul club de D2 qui avait le niveau de monter en D1, c'était l'AS Saint-Etienne. J'avais vu le niveau en jouant contre elles, je connaissais plusieurs filles, donc je voulais aller à l'ASSE.


Tu connaissais qui ?

Je connaissais Lalia Storti, qui était à Marseille, Léonie Multari aussi, Manon Uffren... Les deux premières j'ai joué avec elles à l'OM et j'ai joué contre Manon. 


Tu es quel genre d'attaquante ?

Je suis une attaquante qui n'aime pas donner d'ordre. Je ne suis pas une leader de vestiaire, je suis plutôt un leader technique. Je préfère me concentrer sur moi-même. Je suis plutôt technique et rapide. 


On a rapidement pu le voir puisque tu comptes déjà trois buts !

Avec le confinement, j'avais un peu peur de ne plus savoir jouer au football. L'équipe, le coach, m'ont rapidement mise à l'aise, en confiance. Franchement c'est le top. 


Tu t'es fixée des objectifs personnels ?

Je ne suis pas comme ça. Je vis au jour le jour et c'est l'équipe avant tout. Si on monte, c'est bien. Mes statistiques, je m'en fiche. 


Et collectivement ?

Je pense que dans la tête de toutes les filles, il n'y a que la D1. Ça fait deux trois années que ça passe sous le nez de l'ASSE. Je pense que cette année, c'est la nôtre. Les années précédentes nous pèsent. 


Un petit mot pour les supporters pour terminer ?

Merci beaucoup d'être là sur les réseaux. J'ai été surprise parce qu'il y a beaucoup de comptes fans féminines, je ne parle même pas de ceux pour les garçons. C'est très rare. Même à l'OM où on dit "c'est un grand club", il n'y a pas autant de supporters comme ça. Ça fait plaisir que les filles soient presque au même niveau que les garçons. 



10€ sur ZEbet avec le code EVECT10 10€ sur ZEbet avec le code EVECT10

10€ offerts, sans sortir la carte bleue sur ZEbet avec le code EVECT10 !

Photo de Cindy Caputo
chevron_right Voir la fiche de Cindy Caputo
Article plus récent chevron_right
Khazri disponible pour #FCMASSE !
chevron_left Article plus ancien
J11 : À Brest le samedi
keyboard_arrow_down Commentaires (5) keyboard_arrow_down