Caiazzo s'attend à un mort dans un derby

Pros | Publié le par Thomas | 0 commentaire
Le président du comité de surveillance de l’ASSE, Bernard Caiazzo a répondu aux questions d'Eurosport. Il a condamné, comme son homologue Roland Romeyer, les incidents à Nice, tout en précisant qu'il est question d'une minorité. Il commente également le tweet déplacé du président de l'OL, Jean-Michel Aulas. "Aujourd’hui, tant que nous n’aurons pas modifié l’arsenal français pour interdire le stade aux fauteurs de trouble, il y aura un problème. Dimanche, ce n’était pas un beau spectacle. Ce ne sont que vingt, trente supporters qui sont turbulents mais ils veulent exister et font des dégâts. Rien n’excuse ce qui s’est passé. Rien. Mais il existe une différence fondamentale entre les supporters qui se sont rendus au stade de France pour la finale de la Coupe de la Ligue, les vrais supporters stéphanois, et ceux qui ont commis des actes inexcusables dimanche. Evitons les amalgames. 99,9% des supporters des Verts sont révoltés. (...) Je ne commente pas les tweets de Jean-Michel Aulas. Il s’occupe de tout et de rien. Bientôt il va envoyer les vœux au pape via Twitter. On a en tant que dirigeant une énorme responsabilité. On doit éviter les incitations à la violence, éviter de mettre des écharpes dans les buts adverses. Pourtant, le président de Lyon est un homme mûr qui a dépassé la soixantaine, il doit comprendre ce genre de choses. On ne doit pas se comporter comme un capo de supporters. Il vaut mieux se taire. Un jour, on aura un mort dans un derby. Tout le monde doit être uni contre la violence et on ne doit pas attiser les haines. " Le tweet en question :
Article plus récent chevron_right
Roland Romeyer au Grand Journal
chevron_left Article plus ancien
La société de transport va porter plainte
keyboard_arrow_down Commentaire (0) keyboard_arrow_down