Caïazzo revient sur les banderoles face à Paris

Club     | Publié le par Tibo | 41 commentaires
Dans l'entretien qu'il a accordé à But!, Bernard Caïazzo évoque la polémique liée aux banderoles lors de la rencontre entre l'AS Saint-Etienne et le Paris Saint-Germain. Le Président du Conseil de Surveillance regrette l'ampleur prise par cette affaire, alors que le contenu des banderoles n'étaient pas méchant... 

"C’est une aberration totale d’imaginer la direction de l’ASSE, en période d’état d’urgence après les attentats, accepte de faire entrer à Geoffroy-Guichard sans contrôle quoi que ce soit. Cela pourrait donner des idées à d’autres pour des bouteilles de gaz ou bombes de fabrication artisanale alors que le pays est sous la menace. Il faudrait être le dernier des dirigeants avec un QI d’huître pour mettre en danger un stade en bafouant toutes les règles de sécurité. Les banderoles n’étaient pas méchantes et certaines étaient même pleines d’humour mais l’émir du Qatar l’a ressenti comme une vexation profonde, ce qui peut se comprendre, si bien que l’affaire a pris une ampleur que je regrette. Et puis, franchement, pour bien les connaître les dirigeants du PSG, ce ne sont pas des gens arrogants. Nous n’avons pas à nous mêler des relations avec leurs propres supporters. Chaque club mène sa propre politique. Roland mène une enquête sur le sujet mais j’avoue qu’au moment où dans les instances je suis l’un des rares présidents à défendre les supporters, cette affaire tombe au plus mauvais moment. De plus, l’ASSE va écoper de sanctions disciplinaires dans cette affaire et au moindre prochain incident, on risque le huis clos total alors qu’on joue l’Europe."
Article plus récent chevron_right
Monaco sans Coentrao
chevron_left Article plus ancien
Fautrel, le bien aimé des Monégasques !
keyboard_arrow_down Commentaires (41) keyboard_arrow_down