Caïazzo dénonce une fois de plus la taxation du football français

Finances | Publié le par Tibo | 43 commentaires

Totalement absent de la vie de son club, Bernard Caïazzo essaie tant bien que mal d'exister sur la scène nationale, après l'annonce de la mort du syndicat qu'il présidait : Première Ligue. 

Dans les colonnes deSo Foot, il remonte en selle avec son cheval de bataille : la taxation du football professionnel français : 


"Partout, au sein du Big Five, les pertes se chiffrent à au moins un milliard d’euros, avec la pandémie de la Covid-19, la France comme les autres. Pourtant, malgré ces chiffres équivalents, nous ne sommes pas logés à la même enseigne au niveau des recettes et des charges. Globalement, l’ensemble des clubs de Ligue 1 se sont acquittés de 955 millions d’euros d’impôts et de taxes, sur toute la saison 2019-2020. La plus grande partie de ces charges concernent les cotisations salariales et patronales, quasiment 64% du total, soit 604 millions d’euros payés. À titre de comparaison, dites-vous qu’Angers paie 13 fois plus de charges patronales que le Bayern Munich, champion d’Europe. Le LOSC paie plus de charges patronales que tous les clubs de Bundesliga et de Liga réunis, soit 38 clubs. Et c’est comme ça depuis toujours, Covid ou pas Covid, crise ou pas crise.


Ce n’est pas une charge contre l’action de l’État ou contre le financement de la solidarité, c’est un simple constat, renforcé par un contexte catastrophique et inquiétant pour l’écosystème du football professionnel. Il n’est pas normal de payer autant, de payer bien plus que nos voisins européens dans un marché globalisé, encore plus en période de crise économique. Alors, on nous rétorque qu’il est normal que le football paye autant, que les salaires versés sont trop élevés et que l’argent est dépensé n’importe comment. Mais ces mêmes personnes sont bien contentes de pouvoir compter sur ce milliard prélevé aux clubs et aux équipes de football. Nous contribuons considérablement à l’effort collectif. À ce titre, il est, en retour, normal de demander une intervention de l’État pour la survie du football professionnel en année Covid."


10€ sur ZEbet avec le code EVECT10 10€ sur ZEbet avec le code EVECT10

10€ offerts, sans sortir la carte bleue sur ZEbet avec le code EVECT10 !

Article plus récent chevron_right
Maçon de retour avant la fin de la saison ?
chevron_left Article plus ancien
Puel satisfait de la vie dans son vestiaire
keyboard_arrow_down Commentaires (43) keyboard_arrow_down