Caïazzo a vécu la pire journée de sa présidence à Gerland

Pros | Publié le par Tibo | 24 commentaires
Dans une interview accordée à ButFootballClub, Bernard Caïazzo revient sur le derby à Gerland et sur l'atmosphère entourant cette rencontre, dénonçant l'attitude d'Hubert Fournier notamment et appelant à un retour à la raison avant le match retour qui va arriver rapidement. 

"On ressentait une atmosphère de haine. Quand je suis arrivé à Gerland, les Bad Gones se frottaient aux CRS. Heureusement que les vitres de ma voiture étaient teintées. Quand ce climat est aussi entretenu par des attitudes venant de gens responsables… Comme Hubert Fournier qui refuse de parler à Laurent Paganelli parce qu’il a joué à “Sainté”, il faut se poser les bonnes questions. Est-ce ça, le foot ? La rivalité sportive ne doit pas déraper. Ce qui s’est passé au Stade de France et à Paris doit servir de révélateur, de prise de conscience. Il faut arrêter les “guéguerres”, de vouloir détruire l’autre et protéger le bonheur de vivre. Massacrer une voiture parce qu’elle est immatriculée 69 ou 42, ça veut dire quoi ? On a vu ce qu’il s’est passé pour Georges Bereta à Gerland. On n’a pas envie de ça.
Qu’est-ce qu’on veut ? Un drame ? J’ai vécu la pire journée de ma présidence à Gerland. Qu’est-ce qu’il aurait pu nous arriver de pire ? Que Stéphane Ruffier ou Loïc Perrin se fassent aussi les croisés ? Quand on cumule tout, on est passés en trois jours du paradis à l’enfer, après Dniepr. A Gerland, l’arbitrage ne nous a pas aidés. On a pris des cartons d’entrée, le premier but était hors jeu, Mapou (ndlr : Yanga-Mbiwa) aurait dû prendre un rouge pour sa gifle sur Loïc. D’ailleurs, l’arbitre n’a même pas fait de rapport. Mais le plus grave, c’est bien sûr la blessure de Robert Beric. C’est un joueur sur lequel on a fait beaucoup d’efforts, un garçon très gentil. Imaginez que Lyon ait perdu le derby, avec Lacazette out pour la saison, un pompier avec un doigt arraché, la voiture de Bernard Lacombe vandalisée. Aulas aurait fait appel à qui ? A Obama ? Ce qu’on a vécu, je ne le souhaite à personne. On a eu une partie de responsabilités, sur le jeu, mais quand même. Perdre Beric, Lemoine et Pogba pour cette série de fin d’année, ça fait beaucoup. Perdre et prendre autant de punitions du destin en une soirée, je ne me souviens pas d’un match aussi pourri depuis que Roland (Romeyer) et moi sommes là."
Article plus récent chevron_right
Caïazzo : "L'équipe est capable de réagir"
chevron_left Article plus ancien
Thierry Braillard sera à Geoffroy-Guichard
keyboard_arrow_down Commentaires (24) keyboard_arrow_down