Bonnet revient à son tour sur l'arbitrage face au PFC

Féminines | Publié le par Joris | 1 commentaire

À l'instar de sa joueuse Manon Uffren, Jérôme Bonnet est revenu sur l'arbitrage lors de la précédente rencontre face au PFC. S'il ne se cache pas derrière ça, il espère que cela va s'équilibrer sur la saison. Il veut également apprendre de ces situations pour la gestion des émotions.

Jérôme Bonnet : "Il est vrai que l’arbitrage a révélé deux ou trois incompréhensions de notre part, pourtant c’est une arbitre qu’on a eu auparavant. Ce n’est pas l’arbitre qui nous fait perdre, mais cela peut engendrer certains comportements de frustration de la part de nos joueuses qui sont à un moment donné sorties du match par rapport à ces faits de jeu. 

Quand on regarde le match on est toujours pour son équipe. J’ai regardé le match une seconde fois, il y a des fois où elle n’a pas sifflé et elle a bien fait, il faut aussi le dire. D’autres fois où il y avait des fautes flagrantes et où cela n’a pas été sifflé. Notamment sur les cartons qui sont vite sorties en D1 pour pas grand-chose, ce que je trouve dommageable. Comme pour les joueuses, il y a des erreurs de faites, j’espère que cela va se lisser sur la saison.


Dans un sport de haut niveau, il faut être capable de gérer toutes les émotions, aussi bien pour les joueuses que pour moi-même. Si on avait été concentré jusqu’à la 45ème minute… On a vu des comportements à la suite du pénalty manqué où on manquait de concentration. Deux minutes après on se fait punir sur un mauvais placement, un cadrage fait dans le mauvais tempo, une mauvaise couverture. C’est ce qui fait la différence entre les grandes équipes et les autres, dans la maîtrise de leurs émotions."


Photo de JĂ©rĂ´me Bonnet
chevron_right Voir la fiche de JĂ©rĂ´me Bonnet
chevron_left Article plus ancien
Manceau sur les traces de Perrin
keyboard_arrow_down Commentaire (1) keyboard_arrow_down