Bizutage : trois victimes et des agresseurs présumés rentrés chez eux

Formation | Publié le | 50 commentaires

Triste actualité du côté du centre de formation de l'ASSE. L'enquête judiciaire autour d'un violent bizutage continue et les premiers contours de l'affaire viennent d'être donnés.

Dans un communiqué relayé par notre partenaire France Bleu Saint-Etienne Loire, André Merle, procureur-adjoint de la République de Saint-Étienne, a apporté quelques précisions concernant cette affaire. Selon celui-ci, trois victimes âgées entre 14 et 15 ans se sont faites connaître. Elles ont d'ores et déjà été entendues par la justice.


Leurs présumés agresseurs, au nombre de trois également, sont eux légèrement plus vieux. U17 et U18, ils sont d'ores et déjà rentrés chez eux. Ces joueurs "seraient venues dans les chambres des plaignants au moment du repas du soir en obligeant les victimes à faire des pompes en leur portant des coups sur les épaules, le dos, les mains ou le plexus" précise le procureur-adjoint. 


Précision supplémentaire, l'enquête se concentre sur la période du 20 au 24 juillet et pas uniquement sur la soirée de la finale de la Coupe de France, évoquée dans un premier temps par L'Equipe.


Ton premier pari remboursé jusqu'à 100€ :
Article plus récent chevron_right
Batlles : "en N2, on ne se fait pas de cadeaux"
keyboard_arrow_down Commentaires (50) keyboard_arrow_down