Bilan financier : L'ASSE n'évolue plus !

Pros | Publié le par Tibo | 43 commentaires
Le bilan financier pour la saison 2017-2018 vient de sortir, l'occasion de voir l'évolution des Verts sur plusieurs saisons et de dresser un constat sur le volet financier. 

Ici, nous vous proposons une évolution sur les trois dernières saisons (2015-2016 / 2016-2017 / 2017-2018) :
  • Droits audiovisuels : 30 900 000€ / 51 489 000€ / 40 339 000
  • Sponsors - Publicité : 9 382 000€ / 10 170 000€ / 9 977 000€
  • Recettes billetterie : 7 800 000 / 7 147 000€ / 5 575 000€
  • Disponibilités et V.M.P* : 16 977 000€ / 16 817 000€ / 11 615 000€
  • Autres produits** : 9 022 000€ / 7 847 000€ / 7 545 000€
* Les disponibilités et V.M.P correspondent aux valeurs mobilières de placement.
** Autres produits englobe notamment le volet marketing avec les recettes liées à la boutique.


Lors du précédent exercice, nous notions que la forte hausse des droits TV permettait à l'ASSE de maintenir un bilan positif de 1 558 000€ contre 1 691 000€ la saison précédente. Ce bilan est moins flatteur pour la saison 2017-2018, mais il reste positif 513 000€ malgré la baisse de plus de 10M€ des droits TV.

On constate des baisses partout, au niveau des droits TV par exemple. Cette rémunération étant particulièrement liée aux résultats sportifs, il n'est donc pas surprenant ou inquiétant de constater cette baisse. En revanche, Saint-Etienne plafonne clairement niveau sponsoring. On peut tout de même nourrir quelques espoirs pour la suite, avec le nouvel accord sur l'exploitation du stade qui doit permettre une évolution dans ce secteur précisément.
Il sera également intéressant de constater l'évolution sur la prochaine saison pour voir si le travail de Frédéric Paquet dans ce domaine, commence à porter ses fruits. 

Concernant la billetterie, la baisse de l'affluence au stade se confirme avec une chute vertigineuse des recettes liées à la billetterie. Bien sûr, l'absence d'une participation à la Coupe d'Europe peut là encore expliquer ce résultat. Les valeurs immobilières de placement chutent également, il en va de même pour la partie "autres produits" et donc notamment les recettes boutique. 

On peut donc dresser le même constat que lors du précédent exercice : "le club plafonne clairement dans le développement des ressources "classiques" comme le merchandising, la billetterie..."
Il convient néanmoins de louer la bonne santé financière du club, et ce, depuis de nombreuses années. Maintenant, ce plafond de verre sportivement, se répercute logiquement sur le secteur financier. L'un allant pas sans l'autre, il est désormais impératif et crucial de donner au club des moyens financiers supplémentaires pour franchir un nouveau pallier. 
Article plus récent chevron_right
Gambardella : Le LOSC, un bon tirage ?
chevron_left Article plus ancien
2017-2018 : L'ASSE toujours dans le Vert !
keyboard_arrow_down Commentaires (43) keyboard_arrow_down