Bauthéac ne garde que du positif de ses années en Vert

Pros | Publié le par Faustine | 8 commentaires
Natif du sud de la France, Eric Bauthéac a effectué l'intégralité de sa formation du côté de l'AS Saint-Etienne entre 2000 et 2007. Interrogé par ActuFoot, l'actuel joueur de Brisbane est revenu sur ses sept ans dans le Forez.

"C’est l’un des plus beaux centres de formation du pays. Je n’en garde que de bons souvenirs. Je suis parti très jeune de chez moi, je m’en rends compte maintenant que je suis père… Je me rappelle, à l’époque j’avais fait des pieds et des mains pour partir mais mes parents ne voulaient pas trop. Je voulais connaître le plaisir de jouer pour un des plus grands clubs français… J’y suis resté 7 ans ! On était qu’entre mecs, c’est une expérience de fou à vivre. Tu es dans une bulle pendant que tes potes sortent et voient des filles… Nous, on est dans notre chambre au centre, on mange foot et on dort foot. Quand j’arrive à la fin de mes 7 ans à l’ASSE, il y a trois solutions qui peuvent s’offrir à moi : soit un contrat stagiaire, soit un contrat pro, soit aucun contrat du tout. A l’époque, il y avait deux entraîneurs : Ivan Hasek et Laurent Roussey. Il y en avait un qui me voulait : Ivan Hasek et l’autre qui ne me voulait pas : Laurent Roussey. Et à ce moment-là, il devait y en avoir un des deux qui devait quitter le club et ça a été Ivan Hasek… Laurent Roussey m’a un peu mis des bâtons dans les roues mais il y avait pas mal de monde au club qui poussait pour que je signe. Finalement, ils m’ont proposé un an de contrat en stagiaire. Mais le coach n’avait pas confiance en moi et je ne voulais pas finir à la cave. A l’ASSE, je n’avais pas fait de matchs avec les professionnels à part en amical et forcément quand tu ne joues pas, tu n’es pas connu. J’ai alors fait confiance à Patrice Carteron qui a tout fait pour me faire venir à l’AS Cannes en National. J’avais du mal à repartir de plus bas mais après ça m’a forgé. Maintenant, quand je retrace mon parcours, je ne regrette pas."

Article plus récent chevron_right
Mercato : L'ASSE doit faire le forcing pour Cabella
chevron_left Article plus ancien
Polomat risque gros
keyboard_arrow_down Commentaires (8) keyboard_arrow_down