Batlles fait le point sur le stage au Chambon-sur-Lignon

Pros | Publié le par Joris | 22 commentaires

Laurent Batlles s'est arrêté à notre micro à la fin de l'intense séance d'entrainement de la matinée du côté du Chambon-sur-Lignon. Le coach de l'AS Saint-Étienne est notamment revenu sur les objectifs et le programme de ce stage durant la trêve internationale. 


Laurent Batlles : "On est très heureux, en plus on a un super beau temps, des supers conditions, à la fois à l’hôtel et à la fois sur le terrain. On est très heureux de venir. On a fait une bonne séance hier, avec de la course mais avec un peu moins de PMA (puissance maximale aérobie, ndlr) que ce matin. Ce matin c’était une grosse séance pour nous, cela s’est bien passé et je suis très heureux de ce que je vois aujourd’hui, et cela va continuer jusqu’à aujourd’hui.


Le but c’est de beaucoup travailler parce qu’on en a besoin, il y en a qui sont un peu en manque malgré tout. Il y en a qu’on va un peu gérer comme vous l’avez vu sur Anthony (Briançon) et Jimmy (Giraudon). Antho’ (Briançon) avait mal au pied, on craignait quelque chose de plus grave mais apparemment il n'a rien. Jimmy (Giraudon) a eu un petit souci au niveau du fessier donc avec le médical, on avait décidé de les mettre en spécifique pour les retrouver pleinement la semaine prochaine. Ils s’attachent à nous dire qu’ils veulent s’entrainer mais on ne peut pas (sourire). 


Après le but c’est aussi de créer cette communion entre eux en faisant à la fois des jeux mais aussi un peu de mental, on travaille un peu là-dessus aussi. Normalement jeudi après-midi on a une sortie de prévue avec le staff et les joueurs sur un paintball, quelque chose d’assez simple. Le soir on aura un petit barbecue ensemble, quelque chose qui nous permette de nous retrouver.

On a été sollicité pour faire des matchs amicaux sauf qu’on n’est pas non plus très nombreux, il y en a beaucoup qui sont partis en sélection notamment aussi les jeunes. Ce n’était pas évident de pouvoir faire un match, il aurait presque fallu qu’en fonction des temps de jeu et de la charge de travail je fasse jouer 11 ou 12 joueurs, c’était aussi prendre des risques par rapport à la suite du championnat. Je ne pense pas qu’on n’en ait besoin particulièrement. Il y a des joueurs qui ont joué avec la réserve aussi, j’ai préféré leur en donné comme ça que de faire un match amical parce que c’était un peu compliqué pour nous de pouvoir le mettre en place.

On va les faire couper (les joueurs) samedi et dimanche. On n’avait pas donné de repos après le match de Guingamp exprès. Cela permettait à la fois à certains de jouer et de faire une compensation, de leur laisser juste un jour de repos et après de faire une longue semaine. Après il y aura ces deux jours de repos et on repartira sur une semaine longue puisqu'on joue Grenoble le samedi et puis derrière on rejoue que le lundi d’après. Comme il y en avait qui jouaient le dimanche avec la réserve on voulait donner les mêmes jours de repos à tout le monde pour pouvoir partir sur une bonne base de travail à partir de lundi.

On double les séances aujourd’hui, on s’entraine demain matin, l’après-midi il y a la journée cohésion et vendredi matin on a quelque chose de prévu aussi en fonction de ce qu’il se passera et du travail qui a été mis en place. On a amené les vélos pour peut-être faire une sortie un peu plus ludique, un peu run and bike comme on avait fait. C’est ce qu’on a prévu avec le staff.


Oui je les ai connues en tant que joueur (ces installations), et puis je suis venu pendant trois ans avec Troyes donc je sais aussi ce que ça représente de venir ici, on est quand même dans des conditions optimales, de tranquillité, de sérénité. Il faut savoir aussi qu’il n’y a pas grand chose à faire en dehors de l’hôtel, cela permet de créer des choses entre nous et notamment tout ce qui est proposé par Guillaume (Chazot, propriétaire de l’Hôtel Bel Horizon au Chambon-sur-Lignon), un peu de pétanque, un peu de ping-pong. Les joueurs se retrouvent là dedans aussi. Je le savais, je l’avais vécu aussi à la fois en tant que joueur et avec Troyes. C’était important de revenir surtout qu’on n’était pas très loin, venir ici pour rester dans l’aspect régional c’est toujours important.
"


Photo de Laurent Batlles
chevron_right Voir la fiche de Laurent Batlles
Article plus récent chevron_right
Du travail devant le but pour l'ASSE
keyboard_arrow_down Commentaires (22) keyboard_arrow_down