Balbir tance Roland Romeyer

Club | Publié le par Tibo | 30 commentaires

En faisant le choix de s'épancher dans les colonnes du Progrès, notamment dans le but de pointer du doigt le bilan de Claude Puel, Roland Romeyer n'a pas su amener de la sérénité dans un club qui en manque cruellement actuellement. 

Denis Balbir, journaliste sportif fan des Verts a évoqué cette interview sur ButFootballClub, regrettant que le dirigeant de l'ASSE réécrive "sa vérité" et soit une fois de plus à "contre-courant"


"Pour finir, un mot sur la dernière interview de Roland Romeyer dans le Progrès vendredi dernier. Une sortie que je qualifierais de "gênante". J'ai lu qu'il reprochait à Claude Puel son refus de recruter l'été dernier alors qu'il y avait de l'argent pour ça. Première nouvelle donc. Ce n'est pas du tout les échos que j'ai eu. Chacun peut dire ou réécrire sa vérité... Je ne vois pas comment un entraîneur qui sait que son effectif est trop court en qualité et en quantité pourrait refuser de recruter. Je pense qu'on a donné des armes à Pascal Dupraz qu'on n'avait pas donné à Claude Puel. Cela n'enlève rien aux erreurs commises mais je pense que ce n'est pas en se dédouanant et en s'épanchant dans les journaux qu'on règle les problèmes.

chevron_right À lire aussi
Romeyer pointe du doigt Claude Puel

Quand les dirigeants devaient s'exprimer, Roland Romeyer est resté en retrait. Là, alors que le club est en urgence, on entend à nouveau le président. À l'heure où il faut améliorer le sportif et se serrer les coudes, l'interview de Romeyer est très mal venue. Dans ces cas-là, mieux vaut faire profil bas. Malheureusement, Roland Romeyer est un peu trop souvent à contre-courant..."


Article plus récent chevron_right
Baysse écarté à Bordeaux
keyboard_arrow_down Commentaires (30) keyboard_arrow_down