Balbir ne veut pas voir partir Krasso

Pros | Publié le par Tibo | 20 commentaires

Meilleur buteur et meilleur passeur de l'AS Saint-Étienne, Jean-Philippe Krasso est un maillon essentiel de la formation de Laurent Batlles. L'attaquant en fin de contrat en juin prochain ne devrait pas prolonger son contrat après avoir repoussé une proposition jugée faible des dirigeants de l'ASSE.

Dès lors, la question d'un départ dès cet hiver afin de faire rentrer de l'argent dans les caisses du club peut se poser. De son côté, Denis Balbir se montre catégorique sur le sujet dans son édito sur but : "Il faut simplement être clair avec lui et savoir ce qu'il souhaite : est-il encore prêt à se battre pour ce maillot ? Estime-t-il qu'il a assez donné ? Pour que ça marche avec Krasso, il faut que tout le monde soit sur la même longueur. J'ai l'impression que ce travail d'équilibriste n'est que trop peu souvent fait à Sainté. L'ASSE doit parvenir à concerner à nouveau un joueur qui a des appels du pied d'ailleurs. Le club va mal et aurait besoin de lui."

chevron_right À lire aussi
Erding fier de sa carrière

Pour le journaliste, Saint-Étienne doit apprendre à dire non à l'argent pour le bien être sportif du club : "Même si on est encore dans le mercato-fiction, il est possible que l'ASSE reçoive des offres de 2-3 M€ pour Jean-Philippe Krasso en janvier. Que faut-il faire dans ces cas-là ? Pour moi, c'est assez clair : l'ASSE doit apprendre à dire non à l'argent. Si Jean-Philippe Krasso s'en va, il faudra trouver un buteur. Qui acceptera de venir chez les Verts, dernier de Ligue 2, pour moins de 3M€ ? Aujourd'hui, on a un buteur qui connait le club, sa situation, le staff... Quoi qu'il arrive, le remplacement de Krasso se fera sur la base d'un gros pari, probablement sur quelqu'un qui cire le banc dans son club. À quoi bon ? Dans le meilleur des cas, ce sera une opération à zéro, sans aucune plus-value. Quand on est dernier de Ligue 2, qu'on est aux portes du National, qu'on est nul à chaque match ou presque et qu'on a besoin d'un attaquant, la vente de Krasso en janvier serait une hérésie."


L'avis est tranché et Denis Balbir va même plus loin : "Pourquoi ne pas revoir à la hausse la proposition de contrat faite au joueur pour le faire rester un ou deux ans de plus ? Pour le concerner, il faut le motiver et souvent ça passe par l'argent. C'est comme ça que le monde tourne. C'est toujours mieux de sortir quelques milliers d'euros en plus maintenant que d'accepter une offre au rabais ou de le laisser filer libre..."


L'attaquant international ivoirien devrait à n'en pas douter faire encore couler beaucoup d'encre cet hiver. 


Photo de Jean-Philippe  Krasso
chevron_right Voir la fiche de Jean-Philippe Krasso
Article plus récent chevron_right
Flash : Un membre du staff de l'ASSE fait ses valises
keyboard_arrow_down Commentaires (20) keyboard_arrow_down