B. Lions : "En cas de descente, l'ASSE serait sur le point de mourir"

Club | Publié le par Tibo | 77 commentaires

L'AS Saint-Étienne est 20e de Ligue 1, le club le plus titré de France pourrait au terme de la saison retourner dans l'antichambre de l'élite française. Une situation qui fait réagir au-delà des frontières hexagonales. En Croatie, le média Sportklub a interrogé Bernard Lions, le reporter de L'Équipe sur la situation du club. 

L'auteur du livre "Derrière la porte verte" fait un état des lieux du club et notamment du dossier de vente, au point mort en raison de la gourmandise des deux propriétaires et présidents du club : "Bernard Caiazzo et Roland Romeyer, deux propriétaires et présidents depuis 2004, ont aujourd'hui 67 et 76 ans. Ils n'ont pas assez d'argent pour faire renaître le club. Il y a ceux qui sont intéressés. Le Prince du Cambodge Norodom Ravishak, l'homme d'affaires russe Sergueï Lomakin, le Français Olivier Markarian… Pourtant, vu le risque de relégation, le club ne vaut pas grand-chose aujourd'hui. Un maximum de 15 millions d'euros, contre 100 millions d'euros il y a trois ans. Les supporters demandent le départ des deux présidents et rêvent d'un nouveau propriétaire qui investira beaucoup d'argent, tout en maintenant les valeurs fondamentales du club. Et ce n'est pas facile à concilier."

chevron_right À lire aussi
Aucun souci avec Aouchiche Ă  l'ASSE

Le risque de relégation est bien réel et les conséquences seraient dramatiques, pour Bernard Lions, dans la conjoncture actuelle, cela pourrait même faire mourir le club : "Ce serait terrible, surtout financièrement, car les revenus des droits TV seraient perdus. Jusqu'à dix-sept contrats de joueurs expirent le 30 juin, ce qui signifie que l'équipe devrait être reconstruite sans argent. Saint-Étienne serait sur le point de mourir. Le club doit être mis en vente pour commencer une nouvelle ère. S'il est en Ligue 1, il peut rêver de revenir au sommet. Si c'est dans une autre ligue, qui voudra l'acheter et à quel prix ? La seule chose qui est sûre, c'est que la relégation serait une catastrophe pour le club, les supporters, la ville et toute la Ligue 1. Un vrai cauchemar. Mais pour l'instant, on peut encore rêver d'un grand Saint-Étienne."


keyboard_arrow_down Commentaires (77) keyboard_arrow_down