Avant Bordeaux, King Street a tenté de racheter l'ASSE

Finances | Publié le | 32 commentaires

Invité à réagir à l'actualité des Girondins de Bordeaux par Girondins4ever, Bernard Lions s'est exprimé sur King Street, propriétaire du club bordelais. Le journaliste de L'Equipe révèle que les Américains se sont d'abord penchés sur l'ASSE pour un éventuel rachat.

"Les fonds de pension par définition, ce sont des fonds d’investissement qui tablent leurs réussites sur un retour sur investissement assez rapide. Ils n’ont pas choisi les Girondins de Bordeaux par amour, mais par opportunité économique. Je sais que King Street était d’abord venu démarcher l’AS Saint-Etienne. 


Le président Romeyer, co-actionnaire du club avec Bernard Caïazzo, avait rencontré les représentants de King Street dans un hôtel à Lyon, six mois avant le rachat des Girondins de Bordeaux. L’ASSE n’avait pas senti le truc, justement parce que c’était un fonds de pension. Toute la difficulté pour les Girondins de Bordeaux, c’est que finalement, tu ne sais pas à qui tu l’as vendu."


Ton premier pari remboursé jusqu'à 100€ :
keyboard_arrow_down Commentaires (32) keyboard_arrow_down