ASSE - Un sénateur veut saisir le ministère des Sports

Stade | Publié le par Joris | 42 commentaires
Le débrief de #ASSEFCGB
France Bleu Saint-Étienne Loire 👇 👉
Direct
France Bleu Saint-Étienne Loire

L'AS Saint-Étienne a de nouveau fait les frais des décisions de la commission de discipline mercredi dernier avec l'annonce de la fermeture du Kop Nord pour le match se déroulant à peine trois jours après face à Annecy. 

Une nouvelle sanction collective infligée par la Commission de discipline de la LFP qui a encore mis en colère les supporters stéphanois. Les Magic Fans, pensionnaires du Kop Nord et donc visés par la sanction après l'usage d'engins pyrotechniques face à Troyes, ont de nouveau réclamé la réforme de la Commission de discipline via un clip vidéo. 

Ce ne sont pas les seuls à se lever contre ces sanctions collectives. La fermeture du Kop Nord face à Annecy a particulièrement révolté le sénateur de la Loire Pierre-Jean Rochette qui compte une nouvelle fois saisir le ministère des Sports pour contester ces sanctions collectives comme il l'a expliqué à notre partenaire France Bleu Saint-Étienne Loire : "Je suis révolté par cette décision de la Commission de Discipline. À Saint-Étienne, nous avons un public familial, un public intrinsèquement et viscéralement lié à cette équipe, avec une ASSE qui a besoin de son public. Quand je vois que l'on se permet de suspendre une tribune de cette façon, au dernier moment, cela se fait au détriment de ceux qui ont payé leur place et à cette équipe de l'ASSE que l'on doit soutenir.

Personnellement, je vais une nouvelle fois saisir la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, avec une question orale et un courrier, afin de lui demander pourquoi une décision aussi hâtive a été prise, une décision qui joue sur l'avenir d'un club si on le prive en partie de son douzième homme
."

S'il veut mettre fin aux jets de projectiles en tribune, le sénateur fait une vraie différence avec l'usage de la pyrotechnie pour animer les stades : "Soyons fermes et opposons-nous aux jets de projectiles dans un stade de football, il s'agit là d'une mise en danger des familles et des supporters. Cependant, il y a une vraie différence entre cela et l'utilisation de fumigènes à caractère festif. Peut-être que je serai traité d'irresponsable, mais je ne pense pas que ce soit grave d'allumer un fumigène dans un stade. Le football, de la façon dont on le vit à Saint-Étienne, doit se conjuguer avec le mouvement ultra et avec ces artifices qui ne représentent pas de danger lorsqu'ils sont bien utilisés et bien encadrés.

Être écouté et entendu sur ce sujet-là par le ministère, je pense que c'est faisable si l'on tient compte de la pression mise par les grands clubs. Les grands clubs ont peut-être beaucoup d'argent, mais ils n'ont pas les supporters que nous avons à Saint-Étienne. Les grands clubs qui n'ont pas notre ferveur sont obligés de mettre en place d'autres artifices dans leur stade, ils ont donc également l'envie de faire évoluer les choses pour aller vers de la pyrotechnie encadrée, aller vers un desserrement des conditions pour amener davantage de festivités dans les stades. Je pense que nous allons être entendus sur cette thématique, tout en permettant au mouvement ultra d'avoir voix au chapitre et de se faire comprendre
."


Retrouvez le replay de 100% Sainté en cliquant ici.

keyboard_arrow_down Commentaires (42) keyboard_arrow_down