ASSE - Rennes : Les notes

Pros | Publié le par Etienne | 9 commentaires
Au lendemain du match nul décroché face au Stade Rennais, retour sur les performances individuelles avec les traditionnelles notes :


Stéphane Ruffier (6)Difficille de lui attribuer une  note étant donné que Stéphane Ruffier n’a rien eu à faire durant le match. Zéro frappe cadrée pour les rennais : soirée tranquille pour le portier stéphanois.

 

François Clerc (5) : Inégal dans les phases défensives. Solide la plupart du temps, il a quelques fois été débordé sur son côté.

 

Loïc Perrin (7) : Encore un gros match pour Cap’tain Perrin. Il forme en ce moment avec son homologue du côté gauche l’une des meilleures paires défensive de Ligue 1

 

Mustaphe BayalSall (7) : Présent sur tous les ballons et solide sur tous les duels, Bayal Sall confirme son excellente forme. Pourvu que cela dure !

 

Benoît Trémoulinas (7) : Benoit Trémoulinas est été fidèle à lui même. Impeccable défensivement, il a apporté de nombreux centres et on peut se demander s’il n’a pas été le meilleur attaquant des Verts hier soir.

 

Fabien Lemoine (5) : Il a fait son match défensivement, mais il n’a pas été aussi provoquant qu’à l’habitude, et c’est ce qui manque au jeu offensif des verts : de la prise de risque. Remplacé à la 72ème par Cohade

 

Jérémy Clément (6) : Beaucoup de ballon récupérés pour Jeremy Clément, et peu de déchet. Match solide.

 

Benjamin Corgnet (3) : Retour délicat pour Benjamin Corgnet. Lui qui avait transcendé l’attaque stéphanoise lors de sa rentrée le week-end dernier, on aurait pu attendre bien mieux de sa part. Trop de pertes de balle, et un placement approximatif. Remplacé à la 63ème par Tabanou.

 

Romain Hamouma (3) : Romain Hamouma n’est pas au mieux de sa forme et cela se voit. Toutes ses tentatives furent avortées par la défense rennoise, et son manque d’application lui a valu de nombreuses pertes de balles. On attend plus de toi Romain !

 

Max Alain Gradel (5) : S’il n’a pas marqué hier soir, Max-Alain Gradel aura eu le mérite d’essayer et de se battre. Cependant, il a tendance à trop vouloir en faire, et cela lui est préjudiciable.

 

Mevlüt Erding (2) : Invisible durant toute la partie, Mevlut Erding va devoir faire bien mieux s’il veut prouver qu’il peut s’imposer à la pointe de l’attaque. Il loupe une grosse occasion qui aurait pu être le tournant du match. 

Article plus récent chevron_right
Perrin en équipe de France ?
chevron_left Article plus ancien
Saadi ne s'arrête plus
keyboard_arrow_down Commentaires (9) keyboard_arrow_down