ASSE : 11 fans jugés en novembre, pas de détention provisoire !

Stade | Publié le par Joris | 44 commentaires

Comme nous le relayions hier, une vaste opération de police a eu lieu hier, celle-ci ayant mené à 27 interpellations de supporters de l'AS Saint-Étienne soupçonnés d'être impliqués dans les incidents du 29 mai dernier. 


Après le barrage retour face à l'AJ Auxerre qui a scellé l'avenir de l'AS Saint-Étienne avec une relégation en seconde division, le stade Geoffroy-Guichard avait basculé dans le chaos avec un envahissement de terrain, des jets de projectiles en direction de l'entrée des joueurs et des détériorations de matériels. 

Hier matin, une opération de police nommée "Ultras 42" a mobilisé une centaine de policiers pour les interpellations de 27 personnes soupçonnées d'avoir participé aux incidents. Une dépêche de l'AFP relayée par L'Équipe nous apprend aujourd'hui que onze des supporters interpellés seront jugés le 16 novembre prochain devant le tribunal correctionnel. Ce n'est pas tout puisque le parquet de Saint-Étienne a requis le placement en détention provisoire jusqu'au procès pour l'un d'entre eux toujours selon les informations de L'Équipe. Pour les autres, ils seront placés sous contrôle judiciaire avec interdiction de stade, interdiction de participer à un rassemblement et devront pointer au commissariat de police pendant les matchs de l'AS Saint-Étienne.


EDIT 17h19 : Selon nos informations et contrairement aux informations transmises pas l'AFP et l'Equipe, aucun supporter ne se trouve en détention provisoire. Nous effectuerons un point plus complet après la conférence de presse qui se tient actuellement sur le sujet. 


keyboard_arrow_down Commentaires (44) keyboard_arrow_down