Abonnements : Qui fait quoi en Ligue 1 ?

Stade | Publié le par Tibo | 13 commentaires

La situation sanitaire en France et les mesures imposées par le gouvernement, compliquent la tâche des clubs de l'élite concernant la gestion des abonnements. L'uniformité n'est clairement pas de mise.

L'AS Saint-Etienne a fait le choix de ne pas proposer d'abonnement à ses supporters et ne devrait pas le faire au vu de l'évolution des mesures qui limitent à 5000 la capacité d'accueil du stade. Une décision qui est loin d'être isolée puisque du côté de Montpellier, de Nîmes, de l'OM et de Lyon, on fait également ce choix.

Cette position attentiste et prudente reste donc minoritaire, puisque les quinze autres clubs font le choix de proposer des abonnements aux supporters ou uniquement des réabonnements comme Angers. A Rennes par exemple, on surfe sur la vague C1 et le compteur explose avec plus de 15 000 abonnés. Seulement, on se demande bien comment les Bretons vont pouvoir les accueillir...

chevron_right À lire aussi
20 000 Marseillais face aux Verts ?

Toujours en Bretagne, le FC Lorient a peut-être trouvé la parade pour son retour en Ligue 1. Les Merlus proposent un abonnement comprenant 19 matchs. Si pour des raisons sanitaires, des matchs doivent se jouer à huis-clos, alors l'abonnement pourra se poursuivre sur la saison suivante jusqu'à atteindre les dix-neuf rencontres promises. A Nice, on propose une formule différente. Le prix de l'abonnement sera prélevé en plusieurs fois, ce qui permettra au club de s'adapter et de faire payer uniquement les matchs où l'abonné pourra accéder au stade. 


Ton premier pari remboursé jusqu'à 100€ :
Article plus récent chevron_right
#SCOASSE ouvert au public !
chevron_left Article plus ancien
COVID-19 : Des tests rassurants
keyboard_arrow_down Commentaires (13) keyboard_arrow_down