298 minutes sans marquer à Louis II !

Pros     | Publié le par Jacky | 5 commentaires
Près de 300 minutes, 298 exactement, passées par les Verts, sur la pelouse de Louis II sans faire trembler les filets monégasques. Le dernier à l’avoir fait s’appelle Erding, c’était en 2015 et le point du nul obtenu ce jour là est le dernier ramené par l’ASSE de la principauté. Les stéphanois ont souvent souffert sur le Rocher. 

Si les premières confrontations des années 50 présentent un bilan équilibré, il fallu attendre la décennie 70 pour voir Saint-Etienne légèrement dominateur. Par la suite, la victoire obtenue l’année du dernier titre stéphanois, en 1981, allait être la dernière du siècle dont Monaco fut le dernier champion ! Après deux saisons de purgatoire (2011 à 2013) le club de la principauté a vite retrouvé son lustre d’antan en terminant systématiquement sur le podium. Il demeure jusqu’à ce jour le seul club à avoir contrarié la succession de pétro-titres du PSG. La politique dépôt-vente mis en place par les dirigeants monégasques est sans aucun doute à l’origine du départ catastrophique de la saison actuelle. On ne s’en plaindra pas, la victoire stéphanoise du match aller, évoquée plus bas a mis fin à une série de huit matchs sans succès Vert tous stades confondus. 

Pour l’histoire, rappelons que les deux clubs se sont retrouvés deux fois en finale de Coupe de France en 1960 et 1974. Une victoire pour chacun !
Lors du match aller, disputé à la 8 ème journée, les Verts dominateurs avaient ouvert le score peu avant la pause, par Khazri bien servi par Selnaes. Les Monégasques menaçants à la reprise s’étaient heurtés au « mur de Bayonne », et c’est encore Khazri qui avait doublé la mise à la 54 ème. Cette fois c’était M’Vila qui était à la passe ! Malgré plusieurs occasions, ceux qui sont les hommes de Jardim pour une dizaine de jours encore, ne pourront réduire le score. Depuis, le technicien portugais, un temps remplacé par le novice Thierry Henry, a été, fait exceptionnel, rappelé en janvier, pour sauver les meubles, en bénéficiant cette fois, d’un recrutement conséquent. C’est un autre Monaco, bien moins pitoyable, que les Verts retrouveront dimanche.

Ce sera la 109 ème rencontre, toutes compétitions officielles et tous stades confondus. Avantage à l’ASSE :
  • 108 matchs
  • 43 victoires Vertes (39,8%)
  • 26 nuls (24,1%) soit 63,9 % sans défaite
  • 38 défaites (36,1%) soit 60,2% sans victoire
  • 148 buts marqués (1,37)
  • 130 buts concédés (1,20)
  • 278 buts au total soit spectacularité 2,57 but / match.

Article plus récent chevron_right
#ASMASSE : La composition probable des Verts
chevron_left Article plus ancien
#ASMASSE : Forte affluence annoncée !
keyboard_arrow_down Commentaires (5) keyboard_arrow_down