#ASSEFCN : Nantes enlisé dans la crise

Pros  #ASSEFCN | PubliĂ© le par Alex | 13 commentaires

La rencontre du jour entre Saint-Etienne et Nantes va mettre aux prises deux clubs historiques du football français, dans une situation très délicate sportivement. Si l'ASSE connaît une petite éclaircie suite à son succès à Nice, Nantes n'aperçoit pas le bout du tunnel. Pour mieux comprendre la situation chez les Canaris, nous avons échangé avec deux personnalités traitant l'actualité du club : David Phelippeau, journaliste pour 20 Minutes Nantes et Emmanuel Merceron, insider du FCN. 

Comment voyez-vous la rencontre du jour à Geoffroy-Guichard ?
David Phelippeau : Saint-Etienne s’est rassuré dimanche en allant gagner à Nice. Nantes est actuellement très très loin d’une victoire, d’ailleurs ils en sont à 13 matches sans succès. C’est une équipe de Nantes en plein doute, en pleine tempête qui arrive à Geoffroy-Guichard demain soir.
Nantes est toujours au bord de la zone rouge et depuis 3 matches, c’est la dégringolade au niveau du jeu. Le jeu est en totale déliquescence, ça a été surtout catastrophique à Metz et contre Lens à la Beaujoire. Quand Nantes a le ballon, Nantes ne sait pas quoi en faire, c’est assez terrible.


Emmanuel Merceron : Le match à venir, je ne le vois pas forcément très positivement pour Nantes. Saint-Etienne a pris un peu d’air après le match contre Nice, Nantes est toujours dans le trou. Je pense que ce match est beaucoup plus important pour Nantes et il y a beaucoup de pression, ça risque de tourner en faveur de Saint-Etienne.

L'arrivée de Raymond Domenech sur le banc de Nantes ne semble rien changer, la contestation s'amplifie à Nantes contre la direction ?
D.P : Il n’y a pas eu d’électrochoc avec l’arrivée de Domenech. 5 matches, 15 points à prendre, 3 points pris, ça se passe de commentaires !
Au début, on s’est dit que cette équipe était en train de se rassurer avec le 0-0 contre Rennes et le 1-1 contre Montpellier mais depuis 3 matches il n’y a aucun progrès dans le jeu. Pour l’instant, la patte Domenech, on peine à la voir, c’est le moins que l’on puisse dire.
La chance de la direction nantaise et également de Raymond Domenech qui n’a pas été accueilli à bras ouverts, c’est qu’on est toujours sur des matches à huis clos. Il y a une nouvelle manifestation qui est prévue dimanche avant le match de Lille à la Beaujoire, un rassemblement pacifique. Les supporters nantais utilisent l’humour et l’autodérision pour se moquer de leur club.


E.M : Pour nous, il n’y a pas de surprise. On retrouve les équipes en perdition de Domenech comme sur l’Euro 2008 ou la Coupe du Monde 2010. Personne n’est surpris de ce manque de jeu et que l’équipe soit pire que sous l’ère Gourcuff. Nantes c’est un bloc très bas qui mise tout sur le contre. Aujourd’hui, le jeu proposé par Domenech n’est pas à la hauteur d’une équipe qui voudrait se sauver. Ça fait 13 matches sans victoire pour le FC Nantes, le triste record historique du club depuis 1943 et sa création, Ligue 1-Ligue 2 confondues.
On peut gagner sur un malentendu à Saint-Etienne mais ça n’endiguera pas la crise pour autant, il ne faudra pas qu’une seule victoire.
Le vestiaire est complètement explosé, il y a des clans partout et les joueurs ne sont pas très concernés par le projet maintien, ils ne réalisent pas la gravité de la situation. Il n’y a aucun leader dans le vestiaire. Il y a un vrai souci mental, technique et tactique avec l’entraîneur. C’est probablement le plus faible FC Nantes dans l’histoire du club avec l’équipe qui avait failli descendre en National il y a 7-8 ans.

Nantes n’a pris personne au mercato. Il y a eu beaucoup de tentatives, des joueurs intéressés pour venir. Beaucoup de joueurs ont été refusés par Domenech car il n’avait pas son mot à dire sur le choix des profils donc il ne les a pas incorporé… Domenech a poussé pour des joueurs que les Kita n’ont pas voulu prendre. Comme d’habitude, les relations se sont refroidies entre les Kita et un coach autour du mercato.
Aujourd’hui le vrai problème, c’est Waldemar Kita. La contestation prend une ampleur plus nationale parce qu’il y a eu des coups médiatiques notamment avec le Kita Circus. On arrive à un point de non-retour entre la direction et les supporters. C’était une contestation qui était très marquée tribune populaire et groupe de supporters. Aujourd’hui, on assiste à un basculement, tous les supporters nantais aussi bien les anciens que les plus jeunes réclament un départ de Waldemar Kita. Désormais, toute une partie des supporters en vient à espérer la descente en Ligue 2 pour que Kita s’en aille. Même la municipalité nantaise se met à chercher des repreneurs de son côté pour inciter Waldemar Kita à vendre.

Vous croyez au maintien du FCN en Ligue 1 ?
D.P : Ce qui est sûr, c’est que cette équipe va tout droit en Ligue 2, je ne sais pas quel levier va pouvoir activer Raymond Domenech. J’ai du mal à imaginer cette équipe se maintenir si elle ne produit pas plus de jeu, si elle ne retrouve pas un minimum de confiance. Elle va peut-être me donner tort ce soir à Geoffroy-Guichard mais j’ai beaucoup de mal à y croire. Je ne vois pas comment cette équipe peut gagner un match en ce moment.

E.M : Personnellement, je ne crois pas au maintien. Si je devais faire un pronostic sur la dynamique actuelle, je dirais que Nantes et Dijon descendent directement. Quand on voit les dernières prestations, il n’y a rien en fait. Ces derniers matches, on n’a même plus d’occasions de buts. Depuis que Domenech est là, on n’a marqué qu’un seul voire zéro but dans le jeu. Et depuis le match à Montpellier qui était une éclaircie, c’est l’effondrement le plus total.


10€ sur ZEbet avec le code EVECT10 10€ sur ZEbet avec le code EVECT10

10€ offerts, sans sortir la carte bleue sur ZEbet avec le code EVECT10 !

keyboard_arrow_down Commentaires (13) keyboard_arrow_down