#ASMASSE : Que risquez-vous en vous rendant à Monaco ?

Pros  #ASMASSE   | Publié le par Tibo | 21 commentaires
Le peuple Vert a affiché sa détermination dimanche face à Bordeaux, des banderoles en ville, autour du stade, des chants dans le Kop Nord, un communiqué commun des groupes. Qu'importe les décisions qui seront prises, il n'est pas question de laisser l'équipe pour cette rencontre importante dans la course à l'Europe. 

Alors pour ceux qui se demandent encore ce que signifie cet arrêté et ce qu'il peut engendrer, voici quelques réponses. 

La principauté de Monaco ainsi que la préfecture des Alpes-Maritimes a pris la décision d'interdire à toute personne se prévalant de la qualité de supporters de l'AS Saint-Etienne d'accéder aux communes de Nice, Villefranche-sur-Mer, Saint-Jean-Cap-Ferrat, Beaulieu sur Mer, Eze, Cap d'Ail, la Turbie, Beausoleil, Roquebrune-Cap-Martin, Menton ainsi qu'au territoire de Monaco du samedi 12 mai à 00h00 au dimanche 13 mai à 6h00.

Nous avons questionné Pierre Barthélemy, qui est notamment l'avocat de l'Association Nationale des Supporters, qui nous a donné quelques indications sur l'application et les risques sur le plan juridique : "En droit français, ces arrêtés n'interdisent pas de circuler sur les zones concernées dans un véhicule immatriculée 42. Par ailleurs, il n'est pas interdit d'avoir du matériel aux couleurs du club dans son coffre tant qu'il n'est pas visible. Ce qui est interdit c'est de se comporter comme supporter (notamment par des chants) ou de se prévaloir de cette qualité (notamment porter les couleurs du club). La peine maximale est de six mois d'emprisonnement et d'une amende de 30.000 €. Dans les faits, il s'agit la plupart du temps d'amendes avec sursis."

Plus concrètement, si vous vous rendez au match, évitez les regroupements en ville entre supporters. N'affichez pas vos couleurs (écharpes, maillots du club ou des groupes...), ne chantez pas non plus à la gloire du club. En un mot, discrétion, au moins jusque dans l'enceinte du stade. Là, la passion doit pouvoir s'exprimer librement dans le pays dit des droits de l'homme. 
keyboard_arrow_down Commentaires (21) keyboard_arrow_down