Evect.fr
Andy974
Inscrit le 25/09/2018

Envoyer un MP
Activité
0
posts
44
commentaires
70
likes reçus

Tous ses commentaires

Andy974 - Sun 10 Nov à 10h54 sur Puel : "Il faudra s'employer"

Faire avec les moyens disponibles, et faire bien. C'est possible. Mais malgré tout, ce n'est pas normal qu'il y ait autant de blessés.  On sent encore le manque de préparation et la fragilité des joueurs. On ne peut guère avancer en faisant comme nos grand-mères, du patchwork ou tapis mendiant. Par ailleurs, jusqu'où peut aller la fidélité à certains vieux joueurs, sur le déclin ? Le club doit avancer... en fonction d'objectifs relevés. Et forcément il faut envisager des sacrifices. Quand franchirons-nous ce pas ? Avons-nous réellement envie de faire pas ? Ou bien, tout le monde se contenterait-il d'une situation moyenne chaque saison ? Ce jour, Nantes ne fera pas de cadeaux. Quels sont ceux que nous ferons ? Ou pas ? 

Andy974 - Fri 08 Nov à 08h26 sur #FCOASSE : Rageant ! (2-2)

L'histoire se répète, hélas, mille fois hélas. L'effondrement psychologique est terrible. Rien ne peut expliquer malheureusement les grossières erreurs de nos deux vieux cadres, ni la fébrilité en défense quand on tient le bon bout. Erreur de management ? On a oublié qu'un match ne s'arrête, est gagné ou perdu, qu'au coup de sifflet final. Mais force est de constater qu'à l'heure actuelle nous sommes loin d'une équipe labellisée 'europe'. 

Pouvez-vous, un seul instant, expliquer la charge émotionnelle des arbitres avant le début de chaque match, à son démarrage et tout au long de celui-ci ? La peur de faire une erreur, une fatale de surcroît, l'envie de neutralité et d'arbitrer intensément le spectacle, la pression constante des entraîneurs et dirigeants, celle des supporters (car on ne peut que gagner et que les décisions arbitrales ne sont jamais bonnes), voilà un tout qui met en évidence les aspects difficiles et ingrats du métier. Et, personne ne veut admettre l'erreur humaine quand il y en a une. Pourtant, sans arbitres il n'y a pas de match, pas de compétition ! Alors, soyons et restons pondérés et, surtout, respectueux, sinon il n'y a plus qu'à annuler toutes les compétitions. Nous avons le choix, comme ces abrutis des kops qui mettent club et joueurs dans de mauvaises situations. Sont-ils capables de réfléchir ? Respectons les arbitres et leurs décisions ! 

Bravo pour cette victoire. L'essentiel était d'engranger trois points. La comptabilité viendra plus plus tard. Il faut se mettre à l'abri avant la fin de première partie de championnat et l'hiver. Puel à bien pris les choses en main. La mentalité des acteurs semble évoluer dans le bon sens. Bâtissons, bâtissons. Il faudra à chaque fois avancer sereinement. Mais le plus dur reste à faire. 

Andy974 - Sat 02 Nov à 10h38 sur Mercato : Puel veut dégraisser !

L'idée est à creuser, mais il faut en même temps gérer le surnombre, le nombre de joueurs par postes, la qualité des joueurs par postes, l'équilibre général pour être, rester une équipe compétitive et surtout garder notre "or vert" les jeunes talents brillants représentants du club demain ou après-demain. Ah! j'oubliais les égocentrismes, les latents (ceux qui préfèrent rester pour leur salaire seulement pendant la durée de leur contrat, les vieux qui s'accrochent [sic]) et la masse salariale fonctionnelle et acceptable. Ah! J'oubliais encore : les volontés si spéciales des dirigeants. Bref, le chantier est énorme et créera des furieux, des mécontents, des envieux voire même de la haine du club. Bon courage M. Puel car les vents ne sont pas favorables. Il risque d'y avoir une tempête à Sainté.

Diony? On peut toujours essayer. Mais, d'un point de vue scientifique (ou philosophique), de rien on ne peut extraire que rien. Comment est-il arrivé en ligue 1 (je ne parle pas de recrutement) ce joueur qui n'a pas de talent particulier, sinon la qualité de taureau fonceur ? 

C'est très bien. Un bon soutien moral... et physique ne peut que bien influencer le moral des troupes. Qu'il nous porte chance ! Nous en avons bien besoin. Et que pour lui tout s'améliore rapidement et dans le bon sens. 

Quand tout allait mal, tout le monde vert se plaignait, à juste titre. La situation est en train de changer, peu à peu. L'apport des jeunes, les remises en question de l'entraîneur, la nouvelle dynamique et l'orientation du jeu dans un collectif qui se dessine laissent augurer un avenir plus serein et un résultat plus digne de l'asse. Arrêtez de tirer sur l'ambulance ! Que ceux qui connaissent la pratique footballistique et le jeu parlent et encouragent ! Ceux qui n'attendent constamment que trois  points à chaque fois les yeux exhorbités et ensanglantés se taisent. Laissons-les travailler et réussir à nous faire remonter le bout de fin de la pente. L'espérance est notre essence. 

Il n'y a aucune question à poser ou à se poser. L'unique objectif est d'engranger trois points, morts ou vifs. Que ceux qui ne voient pas ainsi restent à la maison, dans les tribunes ou sur le banc de touche. 

Andy974 - Mon 21 Oct à 07h29 sur Puel : "Le coup parfait"

Eh oui. Le coup parfait. Cocorico... Mais... Sans vouloir (et je ne le suis pas) être rabat-joie, car il faut savoir apprécier le bienfait qu'offre cette victoire, nous avons vu des lacunes et notamment offensives. Une déduction naturellle: le sang jeune (mais vert) apporté par nos jeunes talents, enfin lancés, dynamise une équipe antérieure faîte de beaux restes, mais lourde sur le terrain. Nou sommes sur la bonne voie. Pourvu que cela dure.. 

Aux armes citoyens ! Battez-vous déjà. On commentera après. Je vous dis :"merde". 

Nos amis brexiteurs disent "wait and see". Et ils n'ont pas tord. Les Romains disaient "le peuple est versatile...". Ne montons pas à la Félicité de suite parce que l'on attendait un "sauveur". Sauvé-toi toi même ! Avec une bonne formation, de l'expérience et une "main de fer dans un grand de velours" un entraîneur peut réussir, réussir aussi à exiger ce qu'il y a de mieux en chaque joueur, à exiger leur professionnalisme, à dynamiser un groupe tant et tant que le groupe peut devenir une section d'assaut, une unité de forces spéciales chaque week-end. Après, bien après on pourra s'émerveiller. 

Hélas ! Aulas ? Personnage sans dignité et sans classe (son statut) ne peut que réagir avec ses tripes, mais sans l'intelligence fine du cerveau. C'est pourquoi il reste (et n'en sortira jamais) dans le mode gouailleur et de la petitesse humaine. Cependant, chez moi, on dit toujours "il vaut mieux faire envie que pitié". Et sa situation pitoyable ne voit pas la grandeur humaine, avec ses faiblesses, certes. Mais doit-on se réjouir des malheurs des autres et ignorer le bonheur des uns ? La grandeur de l'âme est dans le regard bienveillant, pas dans la critique, encore moins dans la dérision. Et le rejet de la réussite d'autrui, de l'adversaire. Grandis Aulas et deviens un homme ! 

Marre de lire Ménès qui laisse croire qu'il est grand expert en football, un peu connaisseur sans doute mais sans plus. Comment peut-il écrire des âneries comme si souvent. La pratique footballistique n'est pas une science exacte, car elle se fait à partir de l'humain. Que se passe-t-il dans toutes les têtes au moment d'entrer sur la pelouse (joueurs, corps arbitral...)? Nul ne le sait à part les personnes elles-mêmes. Quel est l'impact de l'intellect, de émotions et des enjeux  sur le match? Quels sentiments animent les joueurs, les arbitres et les entraîneurs ? Il est facile de critiquer, de commenter derrière un bureau, une table.. Il ferait mieux de se taire parfois plutôt que de jeter l'anathème. 

Tout cela me laisse pensif et perplexe. Certes le derby est gagné. Certes l'honneur est sauf. Sauf que que le derby se joue sur deux journées et ne compte que peu (plus ou moins en fonction des résultats) et qu'il reste beaucoup, beaucoup de journées. Il lui faut donc (comme à chacun des joueurs) marquer et gagner chaque fois. C'est loin d'être le cas. Sera-ce le déclic ? Bravo malgré tout. 

On y est. Peu importe la composition. Il faut faire avec les hommes disponibles. Il faut une tactique offensive, avec du jeu vers l'avant. Il faut de la vivacité, de la vélocité, de la technique. Il fait attaquer et savoir défendre. Il faut rester fort mentalement. Il faut jouer quoi. Qu'ils se défoncent enfin. Qu'ils arrêtent d'être des pantins au tempérament de vaincus. Nous voulons une victoire. Est-ce demander l'impossible ? Battez-vous ! 

Il n'y a pas de mots pour qualifier Romeyer et Caïazzo. Il n'y a rien de plus indigne que d'humilier un homme en privé comme en public. Dans un autre contexte, on dénudait totalement l'être humain pour l'avilir. Il n'y a aucune excuse pour traiter un homme entier (sincère, généreux et ardent à la tâche) de la sorte. Nul ne peut se retourner contre un être humain non seulement pour l'accabler, mais aussi retenir contre lui son échec personnel. Que la plus grande honte tombe sur vous à jamais. 

Ah, oui? Bon. Nous ne vivons pas l'évènement de la même manière. Le changement ? il doit être constaté et inscrit dans une victoire. Rien de plus. Donc, pas de changement. Au boulot!

Défense reforcée= ou milieu dégarni ou attaque affaiblie. Il faut savoir ce que l'on veut et au bon moment:gagner ou faire match nul au pire. Il faut, à mon avis, "libérer les grands chevaux" et arrêter de "jouer" le trouillomètre à zéro. La meilleur défense, c'est l'attaque, disent les experts militaires. Au combat ! À l'assaut ! 

La sagesse dit "Un tien vaut mieux deux tu l'auras" ou encore "On sait qui on perd mais on ne sait pas qui on aura". N'attendons pas de miracle. Ce sont les mêmes joueurs qui n'ont pas une faim irrésistible. Comment les retourner, leur redonner de l'appétit ? Voilà ce qui attend le Sieur Puel. La partie n'est pas gagnée d'avance. Qu'y pouvons-nous sinon attendre et faire confiance ? 

Andy974 - Wed 02 Oct à 13h08 sur M'Vila ménagé, Cabaye rassuré

Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire ? Être ménagé... Il faudrait plutôt faire le ménage et passer le balai partout où le besoin d'évacuer existe. Même si on est en automne... la grosse toilette du printemps. Ah ! C'est vrai, j'ai oublié... Le karsher doit pulvériser l'entraîneur d'abord. Ben, c'est sans solution pour l'instant. Vivons l'Europa league au 'petit bonheur la chance'. Et le derby ? C'est mal 'barré'. 

Quelle auto-gentillesse! Quel constat lucide, aussi. Jusqu'où peut aller la lucidité? Jusqu'à la contemplation béate et désinvolte? Ou à la prise de conscience de la situation réelle et de l'immense effort collectif à fournir sur la pelouse et dans les esprits...dans le chaudron vert (très pâle depuis le début de la saison?

Andy974 - Tue 01 Oct à 11h34 sur Hamouma manquera le derby

Mille fois misère (intellectuelle). Quand on commet ce genre d'irréparable, on ne pense qu'à soi...l'intérêt de l'équipe est loin, quant à celui du club… Le remord vient après, trop tard. Je croyais que les années qui passaient permettaient aux hommes de mûrir.

Andy974 - Mon 30 Sep à 12h52 sur #NOASSE : Les notes de la presse

Ouille ! Même les notes n'ont pas de valeurs réelles. Il faudrait pratiquer leur évaluation toutes les cinq minutes ! Début de match merdique.. jusqu'à la mi-temps. Un peu d'orgueil à la reprise ? Quelques uns, oui. Mais l'ensemble est toujours décevant, on n'ira pas loin avec ce genre de jeu, de comportement. Un éclair dans la grisaille... sauvés d'un panique générale. Et après ? Le reste de la saison ? L' état général est encore lymphatique. Espérons. Prions. 

On ne peut plus descendre plus bas. Cette situation est intolérable. Chez les anciens, chaque année, en une journée définie, on désignait un citoyen qui portait les "péchés" de la Cité dans toutes les rues. Quelle est à l'ASSE  le coupable ? les coupables? Tous, de la direction aux joueurs, en passant par le staff technique chapeauté par Printant. Qui va payer les pots cassés? C'est Printant et c'est logique sportivement. Mais, combien est grande la responsabilité de l'ensemble des joueurs. Ils n'ont rien fait pour sortir des difficultés et permettre à l'entraîneur de s'exprimer correctement et de faire son job. C'est la mort de Printant qu'ils avaient programmée sciemment (et inconsciemment, peut-être de la part de quelques uns). Ils ont trahi. Honte à eux. Maintenant, quel regard porter sur l'avenir? Ce contrat de confiance qui les lie aux supporters, comment le récrire? Est-ce la pourriture de l'argent, dans les contrats de travail de chacun va, encore, s'exhaler? Reste l'espérance.

Bon. Le printemps est terminé depuis longtemps. Qu'ont-ils chanté (les dirigeants et joueurs) pendant tout l'été ? Peu de bonnes choses, il fait en convenir. Nous voici en automne... de la vie du club, du moral des supporters et de la qualité des joueurs. C'est la soupe saisonnière. Mais voilà bientôt l'hiver ! Si le froid n'emporte pas tout, le club et nous avec auront de belles funérailles et devront goûter à l'enfer (pas vert mais en braises) en ligue 2. Même le rêve ne nous est plus permis. 

Andy974 - Thu 26 Sep à 13h35 sur #ASSEFCM : Les notes de la presse

Les notes sont révélatrices. Au milieu, le boulot n'est pas fait (Ah ! C'est vrai que M'vila voulait partir. Eh, Oh.. il n'a pas eu son augmentation. Ben, il ne joue pas. Au contraire, il 'contre-joue'-néologisme-, ses coéquipiers du milieu (achetés au rabais ?) e savent pas quoi faire. Pas de relance (les attaquants ???) peuvent toujours attendre (ce qu'ils font ah ! ah...). Leur mutisme est effrayant... à tel point que je me demande s'ils savent qu'ils doivent marquer pour gagner, et faire gagner le club. 

Qu'on fasse taire ce pauvre imbécile de Printant. Qu'on le convoque pour lui signifier son licenciement ! L'avenir de Sainté est-il dépendant de quelques euros. La descente aux enfers se poursuit avec un amiral totalement incompétent, bluffant et si bourré d'orgueil qu'il ne voit pas la destruction qu'il a entreprise. Aux arrêts ! Il faut le dégager au plus vite (avant qu'il ne soit trop tard et que la situation devienne irréversible). La survie du club en L1 est fortement compromise. Il faut que Romeyer et Caïazzo se bougent et agissent, tout de suite. Et virer les joueurs qui n'en veulent pas, il y en a beaucoup. L'heure est aux décisions. La maison brûle... 

Bah ! Bon. Qui vivra verra. 

Bon. Pour la défense on ne peut pas mieux. Vivement un certain retour.. Espérons que Perrin ne soit pas une passoire, que Mathieu fasse son bouleau dans sa zone. Bof M'Villa avec Boudebouz. On va dérouiller. Où est passé Arnaud. Si on s'amuse à détruire les jeunes talents...Aië, camarade Béric. Faudra qu'il 'secoue ses puces'. À quoi devons-nous nous attendre ? Le vert risque de 'passer'...