Une année de plus pour les Magic !

Pros | Publié le par Florian | 29 commentaires
En ce 20 juillet 2014, les Magic Fans sont heureux de fêter leur 23ème anniversaire ! Crée en 1991, le groupe aura beaucoup évolué au fil du temps. À l'occasion de cet anniversaire, voici l'histoire du groupe racontée par l'un de ses fondateurs.

Les MAGIC FANS sont nés d'une amitié entre une bande de copains amoureux de foot et de Sainté. Le 20 juillet 1991, quelques réunions dans un bar à Villeurbanne, pas de local au depart, juste une bande de potes, quelques cartes d'adhésions en papier imprimées en noir sur fond vert. Les figures du début, Romain, Pierre, Alexis, Daniel, Olivier, JC et les autres. 

Ensuite, tout est allé très vite, eh oui Sainté ce n'est pas Lyon et la ferveur, la passion permettent tellement de choses. Juste après les Fighters88 qui ont inauguré dans le kop le phénomène Ultras proprement dit, les MAGIC FANS 91. Les motivations étaient simples : marre d'être pris pour des supporters a perruque style années 70, envie de se démarquer et de faire des tifos, des déplacements en dehors de Sainté, de créer une famille, de se retrouver dans un local, d'animer la vie de la tribune. Enormément de soucis avec les présidents successifs, un peu moins avec J-M Larqué, par la suite le groupe fut convié aux réunions de sécurité avant les matchs. Après avoir été craint voir même haïs par le club, les Magic Fans sont désormais respectés et font partie intégrante du club et du stade

Des blousons oranges floqués tête de mort, en lettre saignantes à Sainté ? Une révolution à Geoffroy Guichard pas toujours bien perçue.

Le logo tête de mort est né d'une réunion chez Olivier, un choix entre une tête de mort et une tête de mineur, et ce fut la tête de mort qui fut choisie, "ancien modèle", dessiné par une femme, c'est à souligner. Déjà quelques déplacements la première année, à Cannes en minibus, à Marseille avec la célèbre banderole qui fit scandale à l'époque "tuer papin est un devoir civique".

Mais le vrai démarrage eut lieu la seconde année, en 92/93, avec un local immense rue Neyron, pas mal de matos, des écharpes, polos, casquettes, bonnets, autocollants, et le fameux SNK fanzine "Seul notre KOP", ancêtre de "La voix de la nord".

La première bâche à domicile était immense de 25 mètres, achetée à côté de Lyon. Les premières sections furent celles d'Attila, de Pianura, et même de MADRID, cette dernière étant née d'une correspondance avec un mec du Frente Atletico, JESUS BORREEGO GOMES. En 1993 cinq Magic Fans furent même invités au match REAL-ATLETICO, avec cortège avec le Frente (pour les connaisseurs), etc.

Les figures marquantes de l'époque :
Jean-Christophe, Romain, Pierre, David, Daniel, Pierrot, Olivier, Eric, Fred D., Rico, Boulogne, Babass, Vincent, Tony, Rodolphe, Denis, la Glue, Gaulois, Zinc, Miche, Jean, Lubo, Jo, Joel du 12, Francois du 74, les deux Gérald, David, Poulain, Jean Paul, Stéphane, les frères Rondelet, Laurent, Stone, Fred R,... 

De 20 adhérents, les MF passèrent à 80 puis 200, les cartes d'adhérents devenant plastiques avec photos , les tifos de plus en plus beaux et aboutis. Le premier tournoi inter supporters eut lieu à Bordeaux en 1991 et c'est là qu'est née l'amitié Bordelaise/Stéphanoise. A cette époque, des correspondances courrier, des échanges de photos, de matos.

Les premiers passages à la télé eurent lieu à l'émission Téléfoot avec une interview de JC Bel ou chez Mireille Dumas avec d'autres ultras. Emission TLM avant un derby, le début du groupe. Il n'y avait pas Internet à ce moment, juste des magazines tels SUP MAG, l'intérêt à l'époque porté par JP LECLERC, un journaliste de l'Equipe Magazine qui passa avec nous des moments avant, pendant et après un célèbre match contre Marseille et les incidents associés.

En 1993, il y eut des incidents à l'arrivée à Lille, Nantes, Lyon et ailleurs, la victoire à lyon 0-2, la barrière écroulée, les interpellations d'après matches, à domicile les incidents contre Nantes, le cortège MF91 contre PSG en 94/95 arrivant du local devant le stade. Les Green Angels furent créés en 1992 à notre droite dans le KOP. Il y eut des charges contre eux pendant les matches, d'une inimitié latente qui aboutit à leur départ en KOP sud, guerre de territoire sans doute. Un épisode assez marquant de la tribune tout de même.

Il y eut des débats si souvent, comme le fait de mettre ou pas un drapeau bleu blanc rouge au centre de la troisième écharpe, la volonté de ne pas politiser le groupe car l'amour de Sainté n'est pas politique, il est simplement ancré en nous et profondément dénué de toute politique et idéologie. Cela n'empêchait pas certains d'exprimer leurs idées contre Marseille mais jamais cela n'a vraiment débordé sur ce point, JC veillait à cela et tout le monde l'écoutait et le respectait au plus haut point.

La bâche dérobée aux ultras Marseillais après un retour de déplacement de MONACO, la descente des Marseillais au local pour récupérer la bâche fut un épisode marquant. A cette époque, rien n'était comme aujourd'hui, à tous les niveaux : tifos, torches, incidents, répression inexistante quasiment.

Les déplacements à Montpellier, Marseille en 93/94 dans des cars bondés, la soute du car à étage transformée en QG du groupe avec JC et les autres, les appels de la DST à la mairie de la ville et à la compagnie de transport locale pour connaître notre trajet, horaires etc. Bref, une autre époque, au départ, pas de statut, d'association 1901 officielle, mais très vite les Magic Fans en eurent besoin avec les soucis divers d'organisations pour les cars, les ventes de matériel et gadget de plus en plus importantes d'où l'obligation de se structurer, de s'enregistrer en préfecture, d'ouvrir un compte bancaire dédié à cela, etc. Fini l'artisanat, place à un vrai groupe, une vraie association. En fait une bande de fans de foot de sainté fut au début de tout cela. On revoit toujours certaines figures en bas à gauche du kop coté parcage adverse.

Certains ont pas loin de 40 ans, des enfants mais toujours la même passion et la même foi. Un grand merci donc à tous ces gens qui ont rendu cela possible : JC, Olivier, Gerald, Palmeg, une cinquantaine de gars pourraient être cités.

Des noms, des surnoms, des figures marquantes des MF91. A présent, le KOP NORD est marqué à vie MF91.
Article plus récent chevron_right
Un intérêt pour Kana-Biyik !
chevron_left Article plus ancien
La réaction du buteur !
keyboard_arrow_down Voir les 29 commentaires keyboard_arrow_down