Ultras : le débat s'exporte jusqu'au Sénat

Pros | Publié le par Etienne | 13 commentaires

Afin de permettre des négociations facilitées entre les groupes de supporters et les autorités, trois regroupements d’Ultras ont proclamés jeudi 17 avril la création du Conseil National des Supporteurs de Football (CNSF), un mouvement qui siègera dans les enceintes du Sénat. La création de ce mouvement s’inscrit dans une logique de renouveau au sein des instances politiques sportives. La semaine dernière, Evect vous évoquait la nomination de Thierry Braillard au poste de Secrétaire d’Etat aux sports.



Ce sont des collectifs provenant du FC Nantes (A la Nantaise), du FC Rouen (Fédération des Culs Rouges de Rouen) et enfin de l’AS Nancy Lorraine (Socios Nancy) qui sont à l’origine de ce mouvement. Selon le quotidien Le Monde, ce Conseil National des Supporteurs de Football serait également soutenu par plusieurs personnalités médiatiques, et il aurait pour but de répondre aux interrogations des groupes de supporters vis à vis du rôle joué par ceux-ci.

 

Toujours selon les informations du quotidien, des représentants de plusieurs autres groupes de supporteurs des quatre coins de la France se seraient déplacés pour l’occasion, y compris des représentants stéphanois, sans toutefois préciser quel groupe serait concerné par cette action.

 

Un représentant du collectif A la Nantaise a tenu à éclairer l’action du CNSF : « Nous créons aujourd'hui le CNSF pour appeler les supporteurs de France à s'organiser démocratiquement afin de faire entendre le fait qu'ils ont le droit à la parole dans les instances des clubs, car ceux-ci, s'ils sont des entreprises, sont également des éléments patrimoniaux ».

 

Si cette réunion a rassemblé de nombreuses parties, notamment Bernard Desumer (vice-président de la FFF) ou William Gaillard (conseiller de Michel Platini à l’UEFA), l’absence de quelconque représentant de la Ligue Professionnelle de Football s’est faite remarquée, la Ligue étant bien entendue un des principaux acteurs dans ce domaine. Les organisateurs ont ironisés sur cette absence en précisant que la Ligue devait être trop occupée avec les « préparatifs de la finale de la Coupe de la Ligue ». 

Article plus récent chevron_right
L'ASSE défiera Montpellier un dimanche à 14h
chevron_left Article plus ancien
Le chaudron est-il redevenu imprenable ?
keyboard_arrow_down Voir les 13 commentaires keyboard_arrow_down