Troyes attend un déclic face aux verts

Pros     | Publié le par Tibo | 15 commentaires
Michel Padovani, l'adjoint de Jean-Marc Furlan à Troyes s'est longuement confié aujourd'hui dans les colonnes de l'Est Eclair. Le dirigeant Corse reconnaît que le groupe est touché après ce début de saison difficile, et encore plus après cette déaite à Angers. Néanmoins, c'est une équipe Troyenne revancharde, avec l'envie d'inverser la tendance qui se présentera face aux verts.

« Le climat, dans le vestiaire, n’est pas pesant. Mais le groupe est un peu touché, c’est certain. On était dans l’euphorie fin mai. Elle est passée... Mais la saison dernière, nous étions en Ligue 2 ; là, c’est la Ligue 1, plus exigeante. Cette défaite à Angers, c’est celle qui fait le plus mal au crâne. Tout le monde s’est aperçu que cette formation angevine était à notre portée. Cela fait encore plus mal de se dire qu’on a perdu alors qu’on a joué plus d’une heure en supériorité numérique. C’est d’ailleurs ce qui me chagrine ; nous avons concédé beaucoup trop d’occasions alors qu’Angers était réduit à dix... 
Si nous avons réussi à inverser la tendance il y a trois ans (Troyes a quand même été rétrogradé), nous pouvons le refaire. La méthode, nous la connaissons, il faut juste essayer de la ré-appliquer. Le style de la maison, c’est s’accrocher quoi qu’il arrive. Je le répète, j’ai la sensation qu’il ne nous manque qu’un déclic.
Dans notre situation, c’est sans doute mieux d’affronter un gros. Nous serons forcément plus concentrés, prêts à relever le défi. La crainte d’une lourde défaite ? Non, nous ne l’aurons pas. Si nous entamons la rencontre en espérant ne pas prendre une valise, nous ne gagnerons jamais. Là, l’objectif du groupe est d’inverser la tendance et d’aller chercher la victoire. J’y crois. »
Article plus récent chevron_right
#ESTACASSE : Petite affluence en perspective
chevron_left Article plus ancien
Roux : "Notre force c'est le groupe"
keyboard_arrow_down Voir les 15 commentaires keyboard_arrow_down