Tous Unis Pour Les Verts résume le rapport Galvany !

Pros | Publié le par Florian | 3 commentaires
Depuis son lancement Evect vous propose de suivre les différentes actions du collectif Tous Unis Pour Les Verts. Aujourd'hui le collectif nous propose un résumé du rapport de l'ancien ministre français Jean Galvany présentant la notion de supporterisme :
Le 29 janvier dernier, le groupe de travail pour un modèle durable du football français a remis, en la personne de Jean Glavany, un rapport à Mme Valérie Fourneyron, Ministre en charge des Sports. Ce « rapport Glavany » aborde de nombreuses thématiques. Nous nous intéresserons seulement à ce qui concerne le supporterisme.

De ce point de vue, le message du rapport Glavany est assez clair : il est nécessaire de renforcer le dialogue et la coopération entre clubs, autorités publiques et associations de supporters. L’intervention de Mme Fourneyron lors de la remise du document est également assez éloquente : « Il est de la responsabilité des clubs et des acteurs du football de développer des relations constructives avec les associations de supporters et de généraliser les bonnes pratiques qui existent en la matière. »

Deux objectifs principaux sont ainsi à poursuivre : la lutte contre la violence, et la préservation d’une facette populaire dans le football de demain. 

I : Lutter contre la violence

Cette préoccupation fait l’objet de la première proposition du rapport. Parmi les outils précisés, le quatrième retient particulièrement l’attention : « Associer les supporters et leurs associations agréées à la prévention de la violence », car « le dialogue entre les autorités publiques, les clubs et les associations de supporters est une pièce maîtresse dans cette lutte. »

Le rapport explicite deux cas particuliers dans laquelle cette collaboration est souhaitable :

A- l’application des sanctions à l’encontre des supporters coupables de débordements (telles les interdictions de stade) n’est pas jugée satisfaisante. Cependant, le rapport ne préconise pas un renforcement de ces sanctions (ce qui constitue une rupture que le collectif Tous Unis pour les Verts ne peut que saluer), mais une meilleure articulation des différentes possibilités offertes par la loi.

En rappelant la possibilité pour la FFF et la LFP d’user de sanction disciplinaires à l’encontre des clubs (ex : huis-clos, amendes…), le rapport préconise que « les modalités concrètes de cette articulation entre sanctions soient fixées dans un cadre associant tous les acteurs du football, y compris les supporters ». En d’autres termes : la redéfinition de l’échelle d’application des sanctions doit être réalisée en coopération avec les associations de supporters.

B – Lors des déplacements : le rapport suggère de  « développer le dialogue avec les supporters afin de renforcer leurs responsabilités dans l’organisation des déplacements ». Cette préconisation, non développée, est une amélioration par rapport aux conclusions de la réunion au sommet sur « la sécurité dans le football » organisée au Ministère de l’Intérieur le 14 janvier dernier.


II : Préserver une facette populaire au football de demain

Si le terme n’est employé qu’avec une grande timidité, quelques points évoqués au cours du rapport laissent à penser qu’il est possible de sauver une partie qui ne soit pas que résiduelle de la tradition populaire historique du football français. Le rapport n’hésite pas à affirmer que « pour être responsables, les supporters ne peuvent être réduits à des clients » et à réclamer une « meilleure association des supporters à la vie et à la gouvernance des clubs ». 

Cela peut notamment passer par la constitution d’une représentation nationale des associations de supporters ; mais également par des actions à l’échelle locale :

A- la généralisation des « relations contractuelles passées entre des clubs de football professionnel et des associations de supporters, sur la base de conventions établissant clairement les droits et les devoirs de chaque partie, et pouvant comporter à ce titre un subventionnement de l’association agréée ». Le collectif Tous unis pour les Verts se réjouit de cette proposition, qui va dans le sens de son action.

B – Une politique d’accès au stade mêlant aspects financiers et coopératifs : « chaque enceinte doit déterminer les moyens de concilier maîtrise des flux et caractère populaire de la manifestation, grâce à des leviers tarifaires, au dialogue avec les associations de supporters, etc. »

C- L’ouverture du capital des clubs à l’actionnariat populaire qui, précise le rapport, « ne peut être la panacée mais doit être une des voies de meilleure gestion des clubs et de plus étroite association des supporters aux clubs. »

Conclusion : Avancer à Saint-Etienne

Ce rapport, qui n’est pas consacré à la question du supporterisme mais l’aborde par le biais d’autres problématiques, n’est logiquement pas aussi riche d’enseignements que le Livre vert du supporterisme remis au gouvernement en 2010. Il ne peut donc faire l’objet d’une exploitation aussi précise que celle que le collectif Tous Unis pour les Verts a proposé en décembre dernier 

Néanmoins, certains constats fondamentaux sont partagés par les deux documents :
- le tout-répressif n’est pas une bonne solution.
- la coopération entre club et supporters est une nécessité, et peut s’envisager sous plusieurs angles.

Un rapport ne tient certes pas lieu de politique publique volontariste, et n’a pas du tout force de loi. Il témoigne cependant que la porte est ouverte : des initiatives locales, basées sur la concertation et la coopération entre toutes les parties, sont possibles. A nous, supporters des Verts, de nous réunir et de saisir l’occasion.

Informations complémentaires : 

Le collectif « Tous Unis pour les Verts » est créé en novembre 2013 à l’initiative de supporters de l’ASSE, indépendants de tout autre association de supporters. Il ambitionne :
- de créer un nouvel espace de discussion, où la voix de chaque supporter des Verts qui le souhaite peut s’exprimer
- apporter au club une expertise technique, juridique et sociologique pour lui permettre de se défendre face aux attaques incessantes des instances du football

Il s’efforce de rester ouvert à toutes les bonnes volontés et toutes les compétences. Il existe trois possibilités de s’impliquer, selon la disponibilité et la motivation de chacun :
- signer la pétition « Sortir l'ASSE de la crise grâce à ses supporters » en cliquant ici

- s’inscrire à la liste de diffusion qui relaie les principales informations quant aux travaux du collectif (demande à l’adresse tousunispourlesverts@gmail.com )

- s’investir dans les travaux en rejoignant le forum du collectif (demande à l’adresse tousunispourlesverts@gmail.com )


Article plus récent chevron_right
East Miners 1933 : nouveau groupe de supporters !
chevron_left Article plus ancien
Galtier évoque la la situation de Guilavogui
keyboard_arrow_down Voir les 3 commentaires keyboard_arrow_down