Tannane et l'école du foot de rue

Pros | Publié le par Thomas | 14 commentaires
Natif de Tétouan au Maroc, Oussama Tannane a rapidement rallié les Pays-Bas où il a grandi et où il a fait ses gammes de jeune footballeur. Passé par les diverses académies du PSV, de l'Ajax ou encore d'Utrecht, il a peaufiné un football provenant de la rue, d'un quartier difficile de la capitale néerlandaise, comme il le raconte dans le programme d'avant-match d'ASSE-Monaco :

"J'aime le football de combinaison. S'appuyer sur un coéquipier, tenter un une-deux, faire vivre le jeu. Le ballon, par nature, est toujours en mouvement. Les joueurs doivent l'être aussi. En Hollande, tout le monde doit savoir jouer au football. Les défenseurs ne balancent pas le ballon devant, ils jouent court, dans les pieds. Les gardiens de but font les exercices avec les joueurs de champ pour développer leur technique. La formation que j'ai eue m'a aidé, mais je pense avoir appris le football ailleurs. Dans la rue. C'est là où j'ai amélioré ma technique, je jouais avec la semelle, car le ballon va vite sur le bitume, tu dois le contrôler. Mais je pense que j'en ai encore appris davantage sur l'aspect mental. Nous jouions à 5 contre 5 dans mon quartier d'Amsterdam. J'avais mon équipe, je n'en changeais jamais. Nous jouions contre d'autres, celle qui gagnait le match restait sur le terrain. Sauf qu'il y avait tellement de monde que, si tu perdais,il fallait attendre le lendemain pour pouvoir jouer !

Gagner ou perdre, c'était une question d'honneur ! Le quartier où j'habitais était très difficile, c'était une lutte quotidienne pour nous. Le football représentait ça, se battre pour gagner, rentrer le plus tard possible à la maison car cela signifiait que nous avions gagné des matchs. Nous revenions chez nous les coudes et les genoux en sang. Je me souviens que je portais un maillot qui était déjà vert, celui du Raja Casablanca. Tout le monde m'appelait "Raja", on entendait : "Raja, viens jouer !". Ce sont des souvenirs impérissables. Mentalement, je me suis construit une vraie personnalité."
Article plus récent chevron_right
Bayal : "Nous avons besoin de gagner ce match"
chevron_left Article plus ancien
Galtier : "Nous jouons un match de Coupe d'Europe"
keyboard_arrow_down Voir les 14 commentaires keyboard_arrow_down