Subotic a déjà tout compris sur le derby !

Pros  #OLASSE   | Publié le par Tibo | 37 commentaires
Jean-Louis Gasset annonçait en conférence de presse qu'il ne serait pas nécessaire d'expliquer aux recrues, l'aspect particulier du derby, leur expérience leur permettant de le comprendre. Les propos de Neven Subotic dans le Progrès le confirment, le défenseur Serbe des Verts s'appuie sur son expérience à Dortmund et dans le derby face à Schalke :

"Un derby à cela de particulier qu'il est un sujet quotidien entre fan des deux camps. Il arrive qu'ils habitent Dortmund et soutiennent Schalke ou l'inverse. Donc, ils se côtoient et se taquinent tous les jours, alors que les commentaires ne durent guère plus de trois jours pour une autre rencontre. Certains derbys sont marqués au fer rouge, leur évocation reviennent dans les discussions dix ans après, surtout ceux que l'on a gagnés. Les gens vous montrent un poster, un billet de match à la moindre occasion. 
Si tu fais une mauvaise saison, mais que tu remportes le derby, les supporters considèrent que l'honneur est sauf. Si tu en fais une bonne, et que tu perds les deux manches, ils sont heureux mais on te le fait remarquer.

Quand un nouveau supporter visite le musée, il comprend que c'est un pan particulier de l'histoire, de la légende du club. J'ai compris l'importance du derby, les ondes qu'il transmet lors de la visite. C'est le genre de match que j'apprécie. Il faut mettre un pourcentage en plus. Ça implique que les joueurs, les supporters, mais aussi l'adversaire, ses fans. Sans oublier que nous sommes dans le sport et qu'il faut respecter ses limites. Il y a une éthique à avoir. C'est à nous de rétablir l'équilibre entre les attentes des supporters et celles du club. Elles ont été éloignées dans la première partie de saison. A nous d'inverser la tendance à travers le derby, mais les autres matchs qui viennent aussi. L'expérience est une qualité indéniable, ça aide à gérer les émotions, les situations. Quand on doit calmer le jeu, accélérer. Mais ce n'est pas le première. De même que la tactique est secondaire dans ce genre de bataille. Ce qui compte, c'est l'esprit de combat, le coeur que l'on met à l'ouvrage."
Article plus récent chevron_right
Sainté, club de coeur du Doc !
chevron_left Article plus ancien
Jacques Santini évoque le derby
keyboard_arrow_down Voir les 37 commentaires keyboard_arrow_down