Evect.fr

Six ultras déboutés par le TA de Lyon

Publié le par Tibo 70 commentaires
Six ultras de l'AS Saint-Etienne ont contesté devant la justice les interdictions de stade prononcées à leur égard par la Préfecture de la Loire, à la suite de l’envahissement de Geoffroy-Guichard le 23 avril dernier rapporte Activ Radio. Ces responsables des groupes souhaitaient obtenir la suppression de l'arrêté préfectoral leur interdisant pendant six mois d'assister à des rencontres de l'ASSE ainsi que de l'équipe de France, obligeant par la même occasion à un pointage au commissariat lors des rencontres sportives.

Le tribunal administratif de Lyon a estimé que la limitation ponctuelle de la liberté d’aller et de venir imposée par ces arrêtés ne justifie pas leur suspension en urgence.Six ultras déboutés par le TA de Lyon

Tags : , ,

70 commentaires
twaregvert - Mon 04 Sep à 19h08
diviser pour mieux régner et ça ne s arrêt pas qu au football les amis ...
Enfer-vert - Mon 04 Sep à 17h04
La seule chose effectivement attaquable, c'est que  c'est un arrêté, et pas un jugement
packa - Mon 04 Sep à 12h13
un seul moyen de lutter contre cette mafia qui décide pour nous : ne plus voter; et pour ceux qui en ont la possibilité , faire un max de black pour les priver d'oseille ( malheureusement pour moi je suis salarié, je ne peux pas )
leplaisirlevrai - Mon 04 Sep à 12h08
Soutien totale à nos ultras
Enfantdelamine - Mon 04 Sep à 11h54
Macho si il revienne pas je te garantie que les kops vont s enflammer c est eux qui tienne La Tribune et personne d autres je sais pas où tu est abonnée ou si tu l est pas mais mon amis henry point n est pas le KOP nord 👍👍 quand a l enquête que tu aurais aimer à voir pour La clefs tu crois vraiment qui vont te dire comment ??qui ?? ou?? Tu rêve mon amis vert
Macho Grandé - Mon 04 Sep à 11h48
L'envahissementt éclair du parcage visiteurs pendant le huis-clos a constitué une provocation devant laquelle les pouvoirs publics ne pouvaient rester sans réaction. Il faudrait être sot pour ne pas le comprendre.
Le préfet, représentant de l'état et garant de l'application du droit administratif et de l'application de la loi commune, a frappé fort en interdisant de stade les leaders des groupes sans discernement au risque de créer une situation explosive et incontrôlable en kops.
Le tribunal administratif lui donne pourtant raison apparemment ( je ne sais pas s'il y a d'autres recours possibles maintenant) Désormais les IDS doivent se faire une raison et accepter la sanction de leur comportements et de leur irresponsabilité qui, je le rappelle, touche aussi injustement d'autres supporters et l'ASSE. Plus que quelques mois à tenir... Mais surtout, j'espère qu'ils tireront les bonnes leçons de cette triste affaire et apaiser la situation en tribunes dans l'intérêt de tous.

Macho Grandé - Mon 04 Sep à 11h48
Enfin, je me demande toujours comment la clef du musée a bien pu atterrir dans des mains dans lesquelles elle n'aurait jamais du être. J'ai lu ici des rumeurs que j'espère sans fondement et j'aurai souhaité une enquête sur ce point précis pour établir la vérité.

Bouffonvert - Mon 04 Sep à 11h33 - Modifié Mon 04 Sep à 11h36
C'est encore un coup de Darkaulas que de faire juger de gentilles et douces colombes blanches et pures par un tribunal Lyonnais constitué de vilains Lyonnais. 

Une colombe Stéphanoise doit être jugée par des Stéphanois. Au armes peuple verdâtre ou Vert , enfin bref, il faut délivrer la France envahi par de la vermine Lyonnaise.  Ha ça ira ça ira ça ira les Lyonnais à la lanterne , ha ça ira ça ira ça ira les Lyonnais on les pendraaaaaaaaaaaaa !!!!!!!!!  😂🤣
Maggels - Mon 04 Sep à 11h29
Je soutiens à 100% l'action des ultras ce jour là (même si c'était osé). La Ligue met un huit clos total sachant que le fait que le projectile ait été lancé par un supporter stéphanois n'a pas été prouvé. Sinon quel est le rapport avec l'EDF (je doute en plus qu'après le match mbenguesque de la plupart des joueurs, des supporters stéphanois fassent le déplacement jusqu'au Stadefrance 😁) ???
le point du jour - Mon 04 Sep à 11h28
Un peu de paix donc dans ce monde de brute.
Greenin01 - Mon 04 Sep à 11h19
Ce qu'il faut retenir c'est que le TA ne se donne pas le droit de dire on va rattraper immédiatement les conneries du préfet. Par contre apres procès le tribunal rendra le vrai jugement qui rendra justice à nos ultras. Courage les gars soutien sans faille aux Non-grata, partout toujours
Enfantdelamine - Mon 04 Sep à 11h10
Liberté pour les ultra et oui il doive pointer à la mi-temps histoire que tu vois pas le match c est dur quand même....MF 91
leplaisirlevrai - Mon 04 Sep à 11h02
C'est mieux de laisser déambuler des fichés S ou autre pervers qui a touchée la petite Maëlys, pauvre gamine...la france a un problème avec ces ultras et ne gèrent le problème qu'avec la répression...
green traveler - Mon 04 Sep à 10h52
il sont obligé de pointé même pour l'EDF ..c'est asbsurde et mechant de la part de se soit disant préfet
total soutient au GA_MF qui supporte cette con....e ias
ALV
largovert - Mon 04 Sep à 10h51
"Pas de suspension d'urgence" cad que le tribunal n'a pas encore juger le dossier. Néanmoins l'arrêté est complètement illégal, quand le tribunal aura le temps de traiter le dossier les personnes en question pourrons surement demander des Dommages et intérêts. 
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire