Evect.fr

Si Rocher revenait, il serait sans doute perdu

Publié le par Tibo 30 commentaires
Après Bernard Caïazzo, c'est au tour de Roland Romeyer de se confier sur l'avenir de l'AS Saint-Etienne et surtout sur les moyens financiers nécessaires pour franchir un nouveau cap et qui font clairement défauts actuellement... "Le football est devenu un peu un business, si notre cher président Rocher revenait, il serait sans doute un peu perdu." constate Roland Romeyer dans les colonnes du Progrès du jour, avant d'entrer plus en détails sur la situation du club :  "En décembre 2009, nous avions un déficit de 14,5 millions. Nous avons rectifié le tir avec notamment le salary cap. On a augmenté nos recettes de manière à ne pas être dans l’obligation permanente de vendre nos meilleurs éléments pour équilibrer le budget. Malheureusement des taxes nous sont tombées dessus. On a perdu le droit à l’image ce qui représente 3,5 millions. Les frais de police nous ont coûté 2,5 millions la saison dernière. Et il y a la fameuse taxe de 75% sur les hauts revenus qui nous a obligés à débourser 4,3 millions. Toutes ces dépenses nous ont, entre autres, retardé dans la construction d’une tribune au bord du terrain Aimé Jacquet à L’Etrat afin qu’il soit homologué pour accueillir les rencontres de notre équipe réserve. La construction a débuté. Le coût s’élève à 3 millions d’euros. Nous avions prévu de nous autofinancer mais il a fallu contracter un nouveau prêt." explique le président du Directoire qui termine sur une note d'optimisme : "Avec le stade entièrement rénové, nous avons à présent un bel outil de travail. Nous voulons monter en puissance. J’espère qu’à l’issue de la saison 2016-2017 nous serons en mesure de conserver nos meilleurs joueurs grâce aux droits télés, à un marketing plus développé, au merchandising."

On l'espère également...
30 commentaires
Andy-fun - Sat 30 May à 07h10
Déjà il ne reviendra pas donc ça sert à rien de discuter là dessus ensuite qu'est ce qu'on s'en fou ....
Voir la suite des commentaires
kop nord - Fri 29 May à 21h05
malgré que nos deux guiches vont du bon boulot,je ne crois pas que R.Rocher serait perdu ! c'était un visionnaire et avait un temps d'avance sur tout le monde...si R.Rocher était encore au commande du club,ça fait longtemps qu'on aurait un stade de 55000 places et propriétaire de notre enceinte parce que lui avait le sens des affaires...quand je pense qu'ils vont faire une tribune et des aménagements inutile et qui vont non seulement nous coûter du pognon mais aussi ralentir notre progression ! la meilleure et unique façon de développer et de générer un max d'argent c'est le rachat du stade...ce qu'aurait fait R.Rocher depuis belle lurette et ce qu'a compris Aulas depuis longtemps
FM - Fri 29 May à 17h13
Relisez donc mon post et vous verrez si je dézingue complétement R Rocher ?. Mais finalement ce qui me surprend vraiment dans vos arguments, c'est qu'en filigramme, sans vous en rendre vraiment compte, vous attribuez à Rocher, toutes les qualités que vous dénigrez à un certain Aulas ! Pour moi, les deux sont à mettre dans le même panier, ils ont apporté à leur club, le meilleur ...mais aussi le moins bon !
vertmisel 42 - Fri 29 May à 16h45
Tu as raison " FM ", il vaudrait mieux élever une statue à la gloire de Romeyer et Caiazzo pour cette coupe de la Ligue récoltée ( et en + ils s'y sont mis à 2 ! ) quand à Rocher quel palmarès minable c'est même honteux !!!
FM - Fri 29 May à 15h24
Taratata......il ne faudrait pas que le devoir de mémoire ne deviennent un déni de l' Histoire. Rocher fût un très grand Président, certes, mais il fût le premier à vendre ses joueurs emblématiques, Carnus et Bosquier, d' abord, qui portèrent le chapeau de la "trahison" vendus à l' OM, Puis Beretta, qui parti en pleurant mais en fermant sa gueule...et enfin, notre Salif Keita...tout çà pour des contrats juteux de BTP sur le port de Marseille...Grand précurseur de la vente de joueurs...D' accord, respectons le parcours de Roger Rocher, mais n' en faisons pas une statue du Commandeur.
vertmisel 42 - Fri 29 May à 14h52
Ce qui m'inquiète c'est cette auto satisfaction à chaque déclaration et aussi de se chercher des alibis continuellement, ils dirigent dans une espèce de souffrance morale proche du burn out, ils vont jusqu'à invoqué et prendre à témoin LE Président Rocher qui malheureusement ne pourra pas apporter sa réponse, mais nous oui ! ROCHER perdu dans ce modèle économique ??? j'en doute lui qui avait dirigé l'une des + grande entreprise de BTP de France, lui qui avait érigé l'ASSE au sommet Français et Européen avec fermeté et compétence craint et respecté des instances ou rien ne se décider sans son consentement, il a dirigé les Snella, Batteux, Herbin le top des coachs de l'époque, il était entouré du magicien Garonnaire l'homme qui a découvert des pépites de jeunes à la pelle. Rocher lui ne gémissait pas il agissait il ne cachait pas ses angoisses derrière de belles paroles, face à l'adversité ils sortaient les crocs et surtout était fin négociateur et ne bradait pas le maillot il fût l'un des seul président adulé, aimé et craint à la fois, alors quand j'entend nos 2 actuels dirigeants nous ressasser tous leur problème et désarroi j'ai envie de leur dire Messieurs vous ne pouvez agir d'avantage alors cesser de souffrir et laisser votre place, la santé est précieuse conserver là !!!
Lubodinho - Fri 29 May à 14h51
Si Roger Rocher revenait, Romeyer serait sans doute perdu... renvoyé illico presto là où il excelle : le foot amateur !
vert glas - Fri 29 May à 14h41
Tonton Jo, c'est pas le mec qui touche 100000 qui faut envier, c'est celui qui lui donne. moi je te donne 1 millions, si tu m'en rapporte 10
Panthère verte - Fri 29 May à 14h16
SI Rocher revenait, il ne serait pas perdu, c'est le père du footbusiness en France. Mais en plus, il serait sûrement en zonzon (ou alors il se serait lui aussi reconverti comme acteur!)
TontonJo - Fri 29 May à 14h08
Ne vous en faites pas pour Monsieur Rocher. S'il revenait Moustache et ses affidés tel Aulas auraient du souci à se faire!
forever - Fri 29 May à 14h03
On croit rêver en lisant ces déclarations. M. Rocher était certainement un bien meilleur businessman que les dirigeants actuels, plus ambitieux et mieux entouré avec le meilleur recruteur et les meilleurs entraîneurs.
zytek35 - Fri 29 May à 13h59
si notre cher président Rocher revenait, il serait sans doute un peu perdu."

Si Rocher revenait, il serait sans doute un peu vert ;)
vert glas - Fri 29 May à 13h51
si Rocher revenait, la FFF et la ligue auraient des soucis, il n'était pas homme à se laisser emmerder.
quand à Roro, c'est un joli baratin pour les non économistes. lui qui était affirmatif en la conservation des meilleurs joueurs, aujourd'hui il espère.
ça com s'est pour préparer les supp et autres, à la continuation de sa politique en gestion. c'est à dire aucune prise de risque. pourtant un patron qui veut s'aggrandir, s'endette d'un stricte minimun. il n'y a pas que le hors terrain qui compte et crée de l'argent, le terrain est tous aussi important. il aura bonne mine avec ces installations si l'équipe se retrouve en L2.
fc42f - Fri 29 May à 13h45
J'ai connu R Rocher et croyez moi il possédait une belle entreprise .Je ne pense pas que R Romeyer puisse lui donner de leçon a ce sujet!
zedfuoi - Fri 29 May à 13h35
Le foot n'est pas devenu un peu un business, il est business... c'est pas nouveau.
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire