Sainté l'a joué "pépère"

Pros     | Publié le par Tibo | 27 commentaires
Après le somnifère pour Daniel Riolo, le match moisi pour Pierre Ménès. Robert Herbin, entraîneur emblématique des verts évoque un match "pépère" des verts face à Rennes dans les colonnes du Progrès. On peut difficile ne pas être d'accord avec ces trois hommes...

"Ce fut un match assez curieux. Il n’y avait pas beaucoup d’engagement, c’était un peu monocorde, en particulier en première mi-temps. Rennes a profité d’une opportunité et c’est ce qui était à craindre. Est-ce inconsciemment mais on n’avançait pas. Y a-t-il un peu de lassitude ? C’est possible mais je ne l’explique pas. On doit être ravi d’être sur un terrain. Un garçon comme Lemoine utilise son énergie, a cette envie de jouer mais elle n’est pas partagée par tout le monde. Ce match ne m’a pas accroché. Au bout d’un quart d’heure, Rennes a pris le dessus parce qu’elle était bien organisée, jouait à une touche de balle, en mettant du mouvement. Ce qui nous a singulièrement fait défaut. Il manque à cette équipe stéphanoise, un animateur, un patron, un gars qui donne le ton. Car je le répète, on a joué pépère (sic) et ce n’est pas la première fois que je fais ce constat. Ça manquait de rythme, de détermination, de l’engagement nécessaire pour déstabiliser l’adversaire. 
Le jeu en retrait, je l’accepte volontiers. Il faut de la préparation mais il doit ensuite y avoir du mouvement, des propositions vers l’avant. Et cela, je ne l’ai pas vu vraiment avant l’entrée des remplaçants en seconde mi-temps."
Article plus récent chevron_right
Armand risque une suspension
chevron_left Article plus ancien
#ASSESRFC : La statistique qui fait mal
keyboard_arrow_down Voir les 27 commentaires keyboard_arrow_down